Helene Schjerfbeck, peintre.

Helena Sofia (Helene) Schjerfbeck  née le 10 juillet 1862 à Helsinki – morte le 23 janvier 1946 à Saltsjöbaden) est une artiste peintre finlandaise.


Enfant prodige, Helene Schjerfbeck entre à onze ans à l’ école de dessin de l’association des arts d’Helsinki dont les cours lui sont payés par Adolf von Becker qui décèle son talent. Elle y fait la connaissance d’Helena  Westermarck.

Le 2 février 1876, le père d’Helene Schjerfbeck meurt de la tuberculose et sa mère prend des pensionnaires pour assurer la subsistance de la famille. Un an après, Helene sort diplômée de l’école de dessin de l’association des arts.

Elle poursuit ses études dans l’école privée d’Adolf von Becker. Le professeur G. Asp lui paye les frais d’études et Adolf von Becker lui enseigne personnellement les techniques françaises de peinture à l’huile.

Continuer la lecture de « Helene Schjerfbeck, peintre. »

Juhani Aho, écrivain.

Juhani Aho (Johannes Brofeldt jusqu’en 1907 ; né le 11 septembre 1861 à Lapinlahti et mort le 8 août 1921 à Helsinki) est un écrivain finlandais. Sa carrière d’écrivain a duré quarante ans.

Juhani Aho fut le premier écrivain professionnel en Finlande, plusieurs fois proposé pour le prix Nobel de littérature. Il fut également journaliste et traducteur (de Maupassant, Zola, Daudet, Lagerlöf…). Son œuvre est toujours considérée comme l’une des pièces maîtresses de la littérature des pays du nord, et continue d’être rééditée et lue. Le cent cinquantième anniversaire de sa naissance a donné lieu en 2011 à de nombreux hommages, publications et expositions en Finlande.


Fils du pasteur Henrik Gustaf Theodor Brofeldt et de Karolina Fredrika Emelie Snellman, il est l’aîné des dix enfants du couple. Aho entre au Lycée de Kuopio en 1872 et obtient son baccalauréat en 1880. Il étudie ensuite à l’université d’Helsinki, la langue finnoise, la littérature et l’histoire. Jeune étudiant, Aho se fait déjà remarquer en remportant le concours d’écriture littéraire de sa nation.

Avec sa femme, la peintre Wendla ”Venny” Irene Soldan-Brofeldt, il eut deux fils : Heikki et Antti, ainsi qu’un fils, Bjorn, avec sa belle-sœur Mathilda “Tilly” Soldan.

Continuer la lecture de « Juhani Aho, écrivain. »

Le concombre.

Le concombre (Cucumis sativus) est une plante potagère herbacée, rampante, de la même famille que la calebasse africaine, le melon ou la courge (famille des Cucurbitacées). C’est botaniquement un fruit qui est consommé comme un légume. Il est de la même espèce (Cucumis sativus) que le cornichon, consommé lui comme condiment. La plante, qui poussait naturellement au pied de l’Himalaya, aurait été domestiquée pour la première fois en Inde il y a au moins 3 000 ans.


Originaire d’Inde et plus précisément des contreforts de l’Himalaya, le concombre est cultivé depuis plus de 3 000 ans en Asie occidentale. Il est cité trois fois dans l’Ancien Testament par les Hébreux. Il fait partie de la cuisine grecque antique (sous le nom de σικυός, sikuos) et de la cuisine romaine : selon Pline l’Ancien, les empereurs romains Auguste et Tibère sont gourmands de ces légumes dont certains sont cultivés en specularia, serre dont le vitrage consiste en des tissus huilés ou des feuilles de mica. À cette époque, il est de la taille d’un cornichon et généralement consommé avec du miel ou du vin de paille, signe que les variétés étaient plus amères qu’aujourd’hui6; on ne faisait probablement pas de distinction entre cornichon et concombre si l’on s’en tient à la description de Pline.

Continuer la lecture de « Le concombre. »