Dracula.

Dracula est un roman épistolaire de l’écrivain britannique Bram Stoker publié en 1897. Il raconte l’histoire du comte Dracula, un vampire immortel qui se repaît du sang des vivants et peut les transformer à leur tour en créature démoniaque.

La complexité du personnage de Dracula renouvelée par des thèmes modernes chers à la psychanalyse comme l’association d’Éros et de Thanatos — du désir de la vie éternelle — ou le questionnement des limites (entre la bête et l’homme, entre la vie et la mort ou entre le Bien et le Mal…) en feront un mythe moderne que le cinéma contribuera à amplifier par le biais d’adaptations.


Dracula n’est pas le premier roman fantastique à exploiter le thème du vampire. Il marque pourtant une étape cruciale dans la littérature fantastique et en particulier celle abordant le thème des vampires ; le succès du livre et la popularité du personnage l’attestent encore aujourd’hui. Plus que le sens du récit et la maîtrise du suspense de Stoker, c’est la personnalité de son personnage principal qui fonde le mythe. Le comte Dracula, au-delà de la créature d’épouvante aux pouvoirs surnaturels, est avant tout un être humain damné, un non-mort, et c’est cette dimension complexe qui assure son charme.

Continuer la lecture de « Dracula. »

Margot Fonteyn, danseuse.

Margot Fonteyn, née le 18 mai 1919 à Reigate, Angleterre, et morte le 21 février 1991, à Panama City (Panama), est une danseuse britannique formée au Royal Ballet School de Londres. Considérée comme une des grandes danseuses classiques de son époque, elle fut une des partenaires fétiches de Rudolf Noureev, notamment dans Roméo et Juliette.


Elle est née Margaret Hookham à Reigate, dans le Surrey, d’un père britannique et d’une mère brésilo-irlandaise. Très tôt dans sa carrière, Margaret changea son nom de famille “Fontes” en “Fonteyn” (un nom que son frère adopta également) et son prénom, Margaret en Margot. Elle commença la danse à l’âge de 4 ans lorsque sa mère l’inscrivit, elle et son frère, à des cours de danse classique. À 8 ans, elle quitta l’Angleterre pour aller vivre à Tientsin et à Shanghai avec ses parents, ville où elle étudia la danse avec des enseignants émigrés russes. Elle revint à Londres à 14 ans avec sa mère, et entra en 1933 à la Royal Ballet School. En 1939, elle était entrée dans la compagnie et avait déjà interprété des rôles tels que Giselle, ou Aurore dans La Belle au Bois Dormant, et avait été nommée prima ballerina. Elle épousa Roberto Emilio Arias, diplomate de l’Amérique centrale originaire du Panama. Dans les années 1940, elle dansa avec Robert Helpmann, ce qui donna lieu à une relation extrêmement prolifique. Leurs tournées durèrent plusieurs années.

Continuer la lecture de « Margot Fonteyn, danseuse. »

Dorothy Crowfoot Hodgkin, chimiste.

Dorothy Crowfoot Hodgkin, née le 12 mai 1910 au Caire et morte le 29 juillet 1994 à Ilmington, dans le Warwickshire, est une chimiste britannique. Elle est une pionnière de la diffractométrie de rayons X, méthode de cristallographie permettant de déterminer la géométrie en trois dimensions de molécules complexes, en particulier de molécules d’origine biologique. Elle a reçu le prix Nobel de chimie de 1964 « pour sa détermination par des techniques aux rayons X des structures de substances biochimiques importantes ». Bien qu’elle reconnût que son travail sur l’insuline fut le plus important de toute sa vie, elle ne cessa de lutter pour la paix et la justice sociale.


Dorothy Mary Crowfoot née le 12 mai 1910 au Caire en Égypte, de John Crowfoot, employé civil dans le département de l’Éducation de l’administration britannique d’Égypte, et de Grace Mary Crowfoot, sage-femme dont elle est la fille aînée. Elle passe ses quatre premières années en Asie mineure, retournant en Angleterre seulement quelques mois par an. Elle passe la Première Guerre mondiale au Royaume-Uni, dans la famille de ses parents ou chez des amis, mais séparée de ses parents2. Ses parents rentrent peu avant l’Armistice de 1918 avec une quatrième fille et la famille s’installe à Nettleham dans le Lincolnshire.

Continuer la lecture de « Dorothy Crowfoot Hodgkin, chimiste. »