Barnabé, lévite.

Joseph, surnommé Barnabé ou Barnabas, est un juif, lévite lié à l’île de Chypre (Ac 4:36), qui tient une place importante dans les Actes des apôtres, comme étant celui qui introduisit saint Paul auprès des apôtres à Jérusalem (Ac.9:27) et plus tard auprès des chrétiens d’Antioche, et fut son premier compagnon de voyage dont il est chef de mission.

Le Codex Bezae identifie explicitement Joseph Barnabas à Joseph Barsabas (Ac 1, 23), Barnabas étant un surnom positif de son nom, ce qui est moins clair dans les versions des Actes des Apôtres que nous connaissons. Sur la base de ces versions des Actes, les Églises occidentales distinguent Barnabé de Joseph Barsabas, alors qu’il s’agit peut-être du même personnage. Il est mentionné dans les Actes des Apôtres au chapitre 15 au sujet du concile de Jérusalem.

Bien qu’il ne soit pas un des douze apôtres, l’Église catholique et les orthodoxes lui donnent le titre d’apôtre, comme à saint Paul qui est dans le même cas. Il figure dans les listes de saints et est liturgiquement commémoré le 11 juin.

Continuer la lecture de « Barnabé, lévite. »

Horatio Herbert Kitchener, Maréchal et homme politique.

Horatio Herbert Kitchener, dit lord Kitchener, né à Ballylongford (comté de Kerry, Irlande) le 24 juin 1850 et mort au large des Orcades le 5 juin 1916, est un maréchal et homme politique britannique. Son portrait figure sur l’affiche de propagande pour le recrutement de l’armée britannique durant la Première Guerre mondiale.


Horatio Herbert Kitchener est le troisième enfant du lieutenant-colonel Henry Horatio Kitchener (1805-1894), et de sa première épouse, Frances Ann Chevallier, descendante d’une famille huguenote française exilée à la révocation de l’édit de Nantes (décédée en 1864). En 1864, sa famille s’installe en Suisse pour soigner la tuberculose de sa mère, mais elle meurt la même année. Il est pensionnaire au Château du Grand Clos, à Rennaz. Puis il entre à la Royal Military Academy de Woolwich en 1868. En 1870, il est auprès de sa famille à Dinan lorsqu’éclate la guerre franco-prussienne. Il s’engage comme volontaire dans l’armée de Napoléon III ; parce qu’il le fait au mépris de la neutralité britannique, il ne peut servir que comme infirmier et il est réprimandé à son retour par sa hiérarchie militaire. Il sert notamment dans un bataillon des Côtes-du-Nord. Avant la fin de la guerre, une pneumonie l’oblige à rentrer au Royaume-Uni.

Continuer la lecture de « Horatio Herbert Kitchener, Maréchal et homme politique. »

Aphrodite, déesse de l’amour.

Dans la mythologie grecque, Aphrodite (en grec ancien : Ἀφροδίτη / Aphrodítē) est la déesse de l’Amour dans son acception la plus large.

Sa fête principale, les Aphrodisies, était célébrée chaque année au milieu de l’été. En Laconie, Aphrodite était vénérée comme une déesse guerrière.

Dans la mythologie grecque, Aphrodite est quelquefois mariée à Héphaïstos, dieu du feu, de la forge et de la métallurgie. Les légendes font également part de ses aventures avec de nombreux amants, dont notamment Arès, Dionysos et Hermès.

Avec Athéna et Héra, Aphrodite est l’une des trois déesses dont la querelle entraîne le début de la guerre de Troie au cours de laquelle elle joue un rôle majeur.

Continuer la lecture de « Aphrodite, déesse de l’amour. »