Le drakkar (bateau viking).

Le bateau viking, aussi appelé drakkar en français, est une catégorie de navire d’origine scandinave d’aspect et de tailles variés, utilisé pour la conquête ou pour le commerce. Sa technique de construction s’est développée au Moyen Âge durant l’âge des Vikings sur la base de traditions plus anciennes, dans le but de partir en guerre ou de transporter des personnes ou des marchandises.

Cette catégorie comprend divers types de bateaux, comme le skeid (vieux norrois skeið), le snekkja, le byrding (vieux norrois byrðingr), le knarr (vieux norrois knörr) ou le karv (vieux norrois karfi).


Ce nom, sous lequel sont communément connus les navires vikings en français est un terme récent apparu en 1840 dans Archéologie navale, tome I, d’Augustin Jal. Il en est en fait l’inventeur sous la forme drakar qui est un emprunt au pluriel du mot suédois moderne drake dans le sens de « dragons » (issu de l’ancien scandinave dreki, pluriel drekar). Drakar est donc un pluriel, alors qu’il devrait figurer au singulier ; enfin un k supplémentaire a été ajouté par la suite à drakar de manière arbitraire. L’historien François Neveux précise à ce propos que « dans l’espace viking, [le terme de dreki] sert d’abord à désigner les figures sculptées à la proue et à la poupe des navires, qui représentaient souvent des dragons ». Cet animal fabuleux était destiné à effrayer l’ennemi et les mauvais esprits. Ensuite, le mot s’applique par métonymie au bateau de guerre lui-même, au sens le plus prestigieux du terme.

Continuer la lecture de « Le drakkar (bateau viking). »

Le cyclotourisme.

Le cyclotourisme, c’est d’abord et avant tout le tourisme à bicyclette. On ne peut séparer les deux volets de cette activité qui relève avant tout des loisirs et est très éloignée, à son origine, de toute pratique compétitive.

Celui qui pratique cette activité est un cyclotouriste.

Le cyclotourisme consiste à découvrir des sites, des paysages, des lieux où aller à la rencontre des populations en utilisant le vélo comme moyen de locomotion.


Le cyclotourisme peut se décliner, selon la distance couverte, la durée du voyage et le type de matériel embarqué.

La randonnée consiste en un trajet d’une journée ou d’une demi journée (le cyclotouriste pouvant alors aussi être appelé randonneur cycliste, la tendance étant ici plus sportive). Il ne nécessite pas de matériel particulier, à part de quoi réparer une crevaison, de quoi boire et manger.

Continuer la lecture de « Le cyclotourisme. »

L’Øresund.

L’Øresund (danois : Øresund, suédois : Öresund), appelé aussi Sund, est un détroit entre le Danemark et la Suède, plus précisément entre l’île danoise de Seeland et la province suédoise de Scanie. Le détroit a donné son nom à la région de l’Øresund, regroupant la Scanie et le Seeland, reliés entre eux par le pont de l’Øresund.


Øresund est un composé de mots aussi bien en danois qu’en  suédois : Øre qui désigne une « plage basse » ou un « banc de sable », et Sund qui signifie « détroit ». Dans le langage courant, on le désigne tout simplement par Sund c’est-à-dire « le détroit ».

Continuer la lecture de « L’Øresund. »