Carl Nielsen, compositeur.

Carl August Nielsen (né le 9 juin 1865 en Fionie près d’Odense — mort le 3 octobre 1931 à Copenhague) est un compositeur danois. Il est l’un des plus grands représentants parmi les compositeurs scandinaves. Bien que l’auteur de deux opéras, il donne le meilleur de lui-même dans ses six symphonies, composées entre 1895 et 1925 et qui reflètent son évolution stylistique.


Carl Nielsen vit les deux dernières années de son enfance dans une chaumière, au no 42 de la route d’Odense à Faaborg, près du village de Nørre Lyndelse, où ses parents vécurent jusqu’en 1891. Cette maison est devenue un musée. Il est issu d’une famille nombreuse et très modeste, dont il est le 7e des douze enfants. Son père était ouvrier peintre en bâtiment ; il était également très apprécié comme musicien du village, et il apprit à jouer du violon à ses enfants. En 1879, à l’âge de quatorze ans, Carl quitte sa famille pour occuper une place de cornettiste dans l’orchestre militaire d’Odense, situation qu’il occupe pendant quatre ans (1879–1883), avant de rejoindre Copenhague pour sa formation musicale. Il y travaille le violon avec V. Tofte et la théorie avec Johann Peter Emilius Hartmann et Orla Rosenhoff, l’histoire de la musique avec Niels Gade et P. Matthison-Hensen entre 1884 et 18892. Il est ensuite violoniste au sein de la Chapelle royale de  Copenhague de 1889 à 1905. Tout en travaillant avec Rosenhoff, il remporte son premier succès de compositeur avec sa Suite, opus 1 en 1888. Entre 1908 et 1914, il dirige l’orchestre du théâtre royal, puis le Musikföreningen, toujours à Copenhague, jusqu’en 1927. Il est aussi chef invité en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède et en Finlande. De 1916 à 1919, il enseigne la théorie au Conservatoire et en est nommé directeur l’année de sa mort.

Continuer la lecture de « Carl Nielsen, compositeur. »

Niels Bohr, physicien.

Niels Henrik David Bohr (7 octobre 1885 à Copenhague, Danemark – 18 novembre 1962 à Copenhague) est un physicien danois. Il est surtout connu pour son apport à l’édification de la mécanique quantique, pour lequel il a reçu de nombreux honneurs. Il est notamment lauréat du prix Nobel de physique de 1922.


Fils de Christian Bohr, professeur de médecine et recteur d’université, de confession luthérienne, et de Ellen Adler, de confession juive, Niels Bohr a un frère cadet, Harald Bohr, mathématicien et sportif de haut niveau (il joua dans l’équipe nationale de football et participa aux Jeux olympiques de 1908 tenus à Londres), ainsi qu’une sœur aînée, Jenny. Il est lui-même un très bon footballeur.

Niels entre à l’université de Copenhague en 1903. Dès 1906, il travaille sur le thème des vibrations d’un jet de liquide et son mémoire obtient une récompense de l’Académie royale danoise des sciences et des lettres. Il obtient un doctorat à l’université de Copenhague en 1911 « Sur la théorie électronique des métaux », émettant ses premières idées sur la structure atomique. Quelques mois avant la soutenance, il se fiance avec Margrethe Norlung (1890-1984).

Continuer la lecture de « Niels Bohr, physicien. »

Niels Ryberg Finsen, médecin et scientifique.

Niels Ryberg Finsen (15 décembre 1860 – 24 septembre 1904) était un médecin et scientifique féroïen . En 1903, il a reçu le prix Nobel de médecine et de physiologie « en reconnaissance de sa contribution au traitement des maladies, en particulier le lupus vulgaris , avec un rayonnement lumineux concentré , grâce auquel il a ouvert une nouvelle voie pour la science médicale ».


Niels Finsen est né à Tórshavn , dans les îles Féroé , en tant que deuxième aîné de quatre enfants. Son père était Hannes Finsen, qui appartenait à une famille islandaise avec des traditions remontant au Xème siècle, et sa mère était Johanne Formann de Falster, au Danemark.

La famille a déménagé d’ Islande à Tórshavn en 1858 lorsque son père a reçu le poste de Landfoged. Quand Niels avait quatre ans sa mère est morte et son père a épousé sa cousine Birgitte Kirstine Formann, avec qui il a eu six enfants. En 1871, son père fut nommé Amtmand des îles Féroé . Son père a été membre du parlement féroïen pendant 12 ans, et son frère aîné Olaf est également devenu membre du parlement, pendant cinq ans, ainsi que le premier maire de la capitale, Tórshavn.

Continuer la lecture de « Niels Ryberg Finsen, médecin et scientifique. »