Luis Buñuel, réalisateur et scénariste.

Luis Buñuel est un réalisateur et scénariste espagnol naturalisé mexicain, né le 22 février 1900 à Calanda (Aragon, Espagne) et mort le 29 juillet 1983 à Mexico (Mexique).

Buñuel se fait connaître, dans les dernières années du cinéma muet, comme metteur en scène surréaliste d’avant-garde, travaillant aux côtés de Salvador Dalí et du groupe surréaliste parisien autour d’André Breton ; sa création la plus marquante de cette époque est le court métrage Un chien andalou de 1929, qui fait scandale. Il tourne ensuite, après une interruption de 15 ans, des films dans quasiment tous les genres cinématographiques — film expérimental, documentaire, mélodrame, satire, comédie musicale, comédie, film romantique et historique, fantastique, policier, film d’aventures, et même western — composant une œuvre insaisissable, inégale, réfractaire à toute récupération idéologique, d’un caractère souvent iconoclaste et subversif, mais où la dénonciation d’une bourgeoisie figée et hypocrite constitue l’un des thèmes de prédilection, ce qu’illustrent en particulier les films L’Ange exterminateur (1962), Belle de jour (1967) et Le Charme discret de la bourgeoisie (1972).

Continuer la lecture de « Luis Buñuel, réalisateur et scénariste. »

José Celestino Mutis, prêtre, botaniste et mathématicien.

José Celestino Bruno Mutis et Bosio (6 avril 1732-11 septembre 1808) était un Espagnol prêtre, botaniste et mathématicien. Il était une figure importante dans le Lumières hispano-américaines, qui Alexander von Humboldt rencontré lors de son expédition en Amérique espagnole. Il est l’un des auteurs les plus importants de la Ecole universaliste espagnole du XVIIIe siècle, ensemble avec Juan Andrés ou Antonio Eximeno.


Il est né en Cadix et baptisé du nom José Celestino Bruno Mutis et Bosio. Il a commencé ses études de médecine à la Collège de chirurgie à Cadix, où il a également étudié la physique, la chimie et la botanique. Il est diplômé en médecine de la Université de Séville le 2 mai 1755.

Le 5 juillet 1757, il reçut son doctorat en médecine. De 1757 à 1760, il fut professeur intérimaire d’anatomie en Madrid. Au cours de ces mêmes années, il a continué à étudier la botanique au Jardin botanique de Migas Calientes (maintenant le Real Jardín Botánico de Madrid), ainsi que l’astronomie et les mathématiques philosophale.

Continuer la lecture de « José Celestino Mutis, prêtre, botaniste et mathématicien. »

Alessandro Malaspina, militaire, explorateur et navigateur.

Alessandro Malaspina (en espagnol : Alejandro Malaspina), né à Mulazzo, en Toscane, le 5 novembre 1754 et mort à Pontremoli, en Toscane, le 9 avril 1810, est un militaire, un explorateur et un navigateur italien au service de l’Empire espagnol.


Alessandro Malaspina nait à Mulazzo, dans le grand-duché de Toscane (Italie), rattaché au Saint-Empire sous le contrôle des Habsbourg. Ses parents sont le marquis Carlo Morelo et Caterina Meli-Lupi di Soragna. De 1762 à 1765 sa famille et lui vivent à Palerme, sous la protection de l’oncle maternel, Giovanni Fogliani Sforza d’Aragona, vice-roi de Sicile. Il fait ses études de 1765 à 1773 au Collège Clementine à Rome, acceptant en 1773 d’entrer dans l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Il vit un an à Malte où il commence à apprendre la navigation dans la flotte de l’Ordre. Peu après la mort de son père, il quitte Malte, sans prononcer ses vœux, pour suivre son grand-oncle en Espagne. En 1774, Fogliani essaie de réintégrer sa charge de vice-roi dont il avait dû se démettre en raison d’une révolte populaire qui, peu de temps auparavant, l’avait contraint à fuir Palerme.

Continuer la lecture de « Alessandro Malaspina, militaire, explorateur et navigateur. »