Egon Schiele, peintre et dessinateur.

Egon Schiele, né le 12 juin 1890 à Tulln an der Donau et mort le 31 octobre 1918 à Vienne, est un peintre et dessinateur autrichien rattaché au mouvement expressionniste.

Issu de la petite bourgeoisie, il affirme contre sa famille sa vocation d’artiste. Ses dons en dessin le font admettre à seize ans à l’académie des beaux-arts de Vienne et il découvre bientôt d’autres horizons au contact de la Sécession, de l’Atelier viennois et de Gustav Klimt. Fin 1909, alors que son talent se révèle, il fonde un éphémère « groupe de l’Art nouveau » avec plusieurs peintres, musiciens et poètes — lui-même écrit des textes assez lyriques.

Continuer la lecture de « Egon Schiele, peintre et dessinateur. »

Friedrich Emich, chimiste.

Friedrich Emich (5 septembre 1860-22 janvier 1940) était un chimiste autrichien . Emich est reconnu comme le fondateur de la microchimie et a travaillé à l’ Université de technologie de Graz . Avec son collègue de l’ Université de Graz , Fritz Pregl, il a perfectionné le travail dans l’analyse à petite échelle. Fritz Pregl a reçu le prix Nobel de chimie en 1923 pour ses travaux sur la microanalyse.


Emich est né à Graz en 1860. Il est allé à l’école à Graz et a commencé à étudier la chimie à l’ Université de technologie de Graz (anciennement Technische Hochschule Graz) en 1878. Emich a travaillé comme étudiant dans le laboratoire du professeur Richard Maly . Il a obtenu son doctorat en 1884 et après avoir enseigné dans une école pendant une courte période, il a remis son habilitation en 1888. Il est devenu professeur adjoint à l’Université de technologie de Graz en 1889 et professeur ordinaire en 1894. Emich a été recteur de son alma mater pour quatre périodes (1899/1900, 1907/1908, 1908/1909, 1920/21). Il est resté à Graz le reste de sa carrière universitaire jusqu’à sa retraite en 1931.

Continuer la lecture de « Friedrich Emich, chimiste. »

Salomon Sulzer, compositeur de musique synagogale.

Salomon Sulzer, Voralberg, 30 mars 1804 – Vienne 17 janvier 1890) fut un hazzan et un compositeur de musique synagogale. Il a été retenu par la postérité comme “le père de la musique synagogale moderne”, et sa musique est encore chantée de nos jours dans un grand nombre de  synagogues.


Il naît à Hohenems dans le Voralberg en 1804, dans une famille juive de commerçants. Très jeune, il se forme à l’art cantorial à Endingen, Karlsruhe et Düsseldorf. En 1820, il est nommé hazzan de sa ville natale, où il modernise le rite de la synagogue et introduit un chœur. À la demande d’Isaak Mannheimer, il est nommé hazzan à Vienne en 1825. Il y harmonise les airs traditionnels et réorganise le culte. Parallèlement, il apprend la composition chez Ignaz von Seyfried et entre en contact avec des

Continuer la lecture de « Salomon Sulzer, compositeur de musique synagogale. »