Jeanne 1ère de Castille, dite “Jeanne la Folle”.

Jeanne Ire de Castille, dite Jeanne la Folle (en espagnol : Juana la Loca), née le 6 novembre 1479 à Tolède et décédée le 12 avril 1555 à Tordesillas, est reine de Castille (1504 – 1555) et d’Aragon (1516 – 1555), unissant sous un même sceptre la Couronne de Castille et la Couronne d’Aragon à partir du 25 janvier 1516. Issue de la dynastie de Trastamare, Jeanne est la troisième enfant des Rois catholiques, Ferdinand II d’Aragon (1452 – 1516) et Isabelle de Castille (1451 – 1504), et la mère de Charles Quint. Accusée de démence par son père et son fils, elle a régné sur le papier seulement et a cédé tout son pouvoir de facto à son fils Charles Quint.


Jeanne naît le 6 novembre 1479 à Tolède. Fille de Ferdinand II d’Aragon et d’Isabelle la Catholique, elle reçoit le nom de baptême de sa grand-mère paternelle. Jeanne bénéficie d’une éducation intellectuelle et religieuse soignée : elle apprend le latin, le français, la danse, la couture et la chasse. Comme tous les princes de son temps, elle est élevée dans la religion catholique. Son éducation est dispensée par Béatrice Galindo, une amie de sa mère, sa mère elle-même et le dominicain Andrés de Miranda.

En 1496, à 18 ans, elle épouse Philippe de Habsbourg dit Philippe le Beau, fils de l’empereur Maximilien Ier et de la duchesse Marie de Bourgogne. Ce mariage fait partie d’un réseau d’alliances avec l’Autriche et le Portugal dans le but de renforcer l’Espagne contre la France1. Jeanne d’Aragon et Philippe d’Autriche partagent au moins un ancêtre commun, Jean de Gand.

Jeanne de Castille, carte maximum, Belgique.

Le couple a plusieurs enfants :

  • Éléonore (1498 – 1558), reine de Portugal puis de France ;
  • Charles (1500 – 1558), roi d’Espagne et empereur du Saint-Empire ;
  • Isabelle (1501 – 1526), reine de Suède, de Norvège et de Danemark ;
  • Ferdinand (1503 – 1564), empereur du Saint-Empire ;
  • Marie (1505 – 1558), gouvernante des Pays-Bas et reine de Hongrie et de Bohême ;
  • Catherine (1507 – 1578), reine de Portugal.

Ce mariage de convenance se transforma en mariage d’amour pour Jeanne qui refusa pendant longtemps d’autoriser l’enterrement du corps de son époux, ou même de se séparer de sa dépouille.

Du 3 novembre 1501 au 7 mai 1502 (185 jours) Jeanne de Castille et son époux Philippe de Habsbourg (Philippe Ier de Castille) voyagent de Bruxelles à Tolède pour recevoir l’hommage des Cortes (parlement) du royaume de Castille et du royaume d’Aragon comme héritiers.

La mort d’Isabelle la Catholique le 26 novembre 1504 amène Jeanne Ire et Philippe de Habsbourg sur le trône de Castille, tandis que Ferdinand II continue à régner sur l’Aragon.

À la mort de son père Ferdinand II d’Aragon, le 25 janvier 1516, Jeanne (veuve depuis 1506) devient reine d’Aragon tandis que le « gouvernement et l’administration générale du royaume » sont confiés à son fils Charles (Charles Quint). Cependant, quelques mois après les obsèques, Charles (Quint) décide de signer ses actes avec le titre de Roi, une décision ratifiée par les Cortès. Dans la documentation apparaît alors la titulation suivante :

Doña Juana (Jeanne) et Don Carlos (Charles), son fils, Reine et Roi de Castille, de Léon, d’Aragon […]

Son second fils, Ferdinand, devient empereur du Saint Empire, après l’abdication de son frère Charles Quint, séparant définitivement la branche espagnole de la maison de Habsbourg et la branche autrichienne. Jamais l’empire de Charles Quint ne sera reconstitué.

Jeanne meurt à Tordesillas le 11 avril 1555. Elle repose dans la chapelle royale de Grenade (Andalousie), où se trouvent les mausolées des Rois Catholiques (ses parents), ainsi que celui de son époux (Philippe le Beau).

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page
%d blogueurs aiment cette page :