Anton von Eiselsberg, chirurgien.

Anton Freiherr von Eiselsberg (né le 31 juillet 1860 à Steinhaus près de Wels , † 25 octobre 1939 près de Sankt Valentin ) était  un chirurgien autrichien.


Ses parents étaient le baron Guido von Eiselsberg (1824–1887) et sa femme Freiin Maria von Pirquet (1828–1904) fille de Feldzeugmeister Peter Martin Pirquet von Cesenatico et de son épouse Johanna von Mayern . Il était le deuxième fils du couple et est né sur le domaine familial du château de Steinhaus . Le frère aîné Hans est mort célibataire en 1854, son frère Otto était un adjudant du Feldzeugmeister.

Diplômé du lycée Stiftsgymnasium Kremsmünster , il a étudié la médecine à l’ Université de Vienne , à l’ Université Julius Maximilians de Würzburg , à l’ Université de Zurich et à l’ Université de Paris . En tant qu’étudiant et assistant de Theodor Billroth , v. Eiselsberg en 1884 à Vienne en tant que Dr. med. PhD . En 1890, il y termina son habilitation par une thèse sur la tétanie suite à des opérations de goitre en tant que maître de conférences privé en chirurgie à l’Université de Vienne. [2] Paul Clairmont était l’un de ses étudiants à Viennequi succéda au chirurgien Sauerbruch comme professeur à Zurich en 1918 . Anton von Eiselsberg a été professeur de médecine à l’ Université d’Utrecht à partir de 1893 et ​​à Königsberg à partir de 1896, avant d’être directeur de la 1ère clinique universitaire de chirurgie à Vienne de 1901 à 1931. Pendant la Première Guerre mondiale, il était officier de réserve dans la marine autrichienne.

Continuer la lecture de « Anton von Eiselsberg, chirurgien. »

Adolf Schärf, homme d’état.

Adolf Schärf, né le 20 avril 1890 à Nicolsbourg et décédé le 28 février 1965 à Vienne, était un homme d’État autrichien. Il fut le sixième président de la République de 1957 jusqu’à sa mort. Il était également membre et président du Parti social-démocrate d’Autriche.


Né dans une famille pauvre de la classe ouvrière, il réussit à étudier le droit grâce à une bourse qu’il complétait en travaillant à mi-temps et obtint ainsi son doctorat en droit à l’Université de Vienne en 1914 ; la même année il se porta volontaire pour servir dans les Forces armées austro-hongroise. À la fin de la Première Guerre mondiale, il fut démobilisé avec le grade de sous-lieutenant.

Continuer la lecture de « Adolf Schärf, homme d’état. »

L’Archiduc Jean-Baptiste d’Autriche.

Jean-Baptiste Joseph Fabien Sébastien d’Autriche, né le 20 janvier 1782 à Florence en Toscane et mort le 11 mai 1859 à Graz en Styrie, est prince de la maison de Habsbourg-Lorraine, 9e fils du grand-duc Léopold de Toscane, le futur empereur Léopold II, et de son épouse Marie-Louise d’Espagne. Frère cadet de l’empereur François Ier d’Autriche, il fut feld-maréchal de l’Armée impériale et régent impérial du pouvoir central provisoire mis en place par le Parlement de Francfort en 1848 lors des événements de la révolution de Mars.

L’« archiduc Johann » a durant des décennies vécu dans la province de Styrie où il est devenu une véritable institution pour les artistes, l’agriculture et l’industrie ferroviaire.


L’archiduc Jean-Baptiste naît à Florence, alors capitale du grand-duché de Toscane, en 1782. Il est le fils du grand-duc Léopold Ier (1747-1792) et de Marie-Louise d’Espagne (1745-1792), issue de la maison de Bourbon. Depuis 1737, alors que le duc François III, le mari de l’archiduchesse Marie-Thérèse d’Autriche, renonce à la Lorraine et la Toscane lui est donné en échange, la maison de Habsbourg-Lorraine régna sur le territoire en Italie.

Continuer la lecture de « L’Archiduc Jean-Baptiste d’Autriche. »