La Maison de Rubens à Anvers (Belgique).

La Maison de Rubens en néerlandais la Rubenshuis, actuellement un musée, est l’ancienne demeure et l’atelier de Pierre Paul Rubens (1577-1640) à Anvers en Belgique.


Rubens commença la construction d’un palais urbain à inspiration italienne sur la Vaartstraat (maintenant au 9-11 Wapper). Il dessina le bâtiment lui-même, se fondant sur des études de l’architecture des palais italiens de la Renaissance qui lui servirent également de base pour son Palazzi di Genova. On y retrouve sa maison, un atelier, un portique monumental et une cour intérieure. La cour s’ouvre sur un jardin baroque qu’il a également conçu.

Continuer la lecture de « La Maison de Rubens à Anvers (Belgique). »

La basilique de Koekelberg à Bruxelles (Belgique).

La basilique du Sacré-Cœur (familièrement appelée basilique de Koekelberg, car sise sur le plateau de Koekelberg), est un édifice religieux catholique situé à cheval sur les communes de Koekelberg et de Ganshoren, dans la Région bruxelloise en Belgique. Conçue au début du xxe siècle comme monument national et, après la Première Guerre mondiale, comme centre de pèlerinage au Sacré-Cœur, la basilique de style « Art déco » ne fut formellement consacrée que les 13 et 14 octobre 1951. Elle a le statut de sanctuaire national, et est toujours le lieu de grands rassemblements catholiques nationaux.


Le plateau de Koekelberg dominant Bruxelles attire déjà l’attention de Léopold Ier qui envisagerait d’y construire la résidence royale. C’est cependant Léopold II qui conçoit d’y tracer une allée solennelle qui doit mener à un panthéon des Belges, ce dont attestent encore l’avenue des Gloires nationales et celle du Panthéon qui jouxtent le site. Ce projet trop laïque déplaît à la bourgeoisie catholique au pouvoir et c’est — dit-on — en 1902, au retour d’une visite du chantier finissant du Sacré-Cœur à Paris que le souverain imagine de doter Bruxelles d’une basilique nationale encore plus grande.

Continuer la lecture de « La basilique de Koekelberg à Bruxelles (Belgique). »

Astride de Suède, reine de Belgique.

Astrid de Suède (en suédois : Astrid av Sverige), princesse de Suède, née le 17 novembre 1905 à Stockholm (Suède) et morte dans un accident de voiture le 29 août 1935 à Küssnacht am Rigi (Suisse), est la quatrième reine des Belges, du 23 février 1934 jusqu’à sa mort.


Née à Stockholm le 17 novembre 1905, seconde fille du prince Carl de Suède et de la princesse Ingeborg de Danemark, nièce du roi Gustave V de Suède, sœur de la princesse royale Martha de Norvège, elle épouse, le 10 novembre 1926, Léopold, prince de Belgique et duc de Brabant, le futur Léopold III.

De cette union naissent :

  • la princesse Joséphine-Charlotte,(1927-2005), qui épouse le grand-duc Jean de Luxembourg ;
  • le futur roi Baudouin, (1930-1993), qui épouse la comtesse Fabiola de Mora y Aragón ;
  • le futur roi Albert II, né en 1934, qui épouse la princesse Paola Ruffo di Calabria.

Continuer la lecture de « Astride de Suède, reine de Belgique. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page