Frans Hals, peintre baroque.

Frans Hals (Anvers ?, entre 1580 et 1583 – Haarlem, 26 août 1666) est un peintre baroque néerlandais (Provinces-Unies), considéré, avec Rembrandt et Johannes Vermeer, comme l’un des plus importants du siècle d’or.

Bien que sans doute d’origine flamande, c’est dans la ville hollandaise de Haarlem qu’à partir de 1591 au plus tard, il passe le reste de sa vie et fait carrière.

« C’est un enfant de famille magnifiquement doué et qui fait de la peinture pour vivre, cavalièrement, en gentilhomme, pressé de faire vite et d’en finir : le reste du temps en bon vivant, compagnon de la loge Liefde boven al (L’amour par-dessus tout), avec des turbulences de conduite et d’humeur qui expliquent celles de sa brosse et lui donnent parfois affaire avec la police. » Ces lignes écrites en 1921 par Louis Gillet décrivent bien l’image que l’on pouvait se faire alors de Frans Hals. Elles disent aussi la sympathie, un peu condescendante, à l’égard d’un homme dont les frasques présumées font sourire autant que la gaieté si souvent exprimée sur les visages de ses modèles.

Continuer la lecture de « Frans Hals, peintre baroque. »

La lutte contre la peste bovine.

La peste bovine est une maladie virale infectieuse des bovins domestiques et de certains bovins sauvages causée par le Rinderpest virus. Elle est caractérisée par de la fièvre, des lésions de la bouche, de la diarrhée, des nécroses lymphoïdes et une forte mortalité. Comme elle est extrêmement dangereuse, elle est soumise à déclaration.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture l’a déclarée éradiquée en octobre 2010 ; l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) l’a à son tour déclarée éradiquée le 25 mai 2011.


Sa première description se trouve sur un papyrus vieux de 3 000 ans ; on pense qu’elle a été introduite en Europe avec les invasions des Huns. Deux cents millions de bœufs en ont été victimes entre 1740 et 1760 et c’est à cause d’elle qu’ont été fondées les premières écoles vétérinaires.

Continuer la lecture de « La lutte contre la peste bovine. »

Maurice Yaméogo, 1er Président du Burkina Faso.

Maurice Yaméogo né en 1921 à Koudougou, est le premier président du Burkina Faso indépendant, (ex Haute-Volta). Après avoir fréquenté le petit séminaire de Pabré, il intègre la fonction publique coloniale en tant que commis expéditionnaire en 1939.

Sa carrière professionnelle l’amène à exercer à Abidjan, en Côte d’Ivoire en 1940. Mais très vite, Maurice Yaméogo s’engage en politique. Le 15 décembre 1946, il est élu Conseiller général de Koudougou à la première Assemblée territoriale de Côte d’Ivoire (de 1932 à 1947, la Haute-Volta avait été démembré et repartie entre les colonies de Côte d’Ivoire, du Soudan français (actuelle Mali) et du Niger). Membre du Rassemblement démocratique africain, (RDA), il va ensuite rejoindre l’Union voltaïque (UV).
En 1948, à 26 ans Maurice Yaméogo est élu Grand conseiller de l’Afrique occidentale française.

Continuer la lecture de « Maurice Yaméogo, 1er Président du Burkina Faso. »