Omar Bongo, homme d’état.

Omar Bongo Ondimba, né Albert-Bernard Bongo le 30 décembre 1935 à Lewaï et mort le 8 juin 2009 à Barcelone, est un homme d’État gabonais. Il est président de la République gabonaise du 2 décembre 1967 à sa mort.


Albert-Bernard Bongo naît à Lewaï, dans la province du Haut-Ogooué. Il est le benjamin d’une famille d’agriculteurs de douze enfants, issue des ethnies Teke du Congo-Brazzaville (à l’époque Congo et Gabon formaient une même entité) et Obamba. Sa famille paternelle se nomme Ondimba et maternelle Ebori. À sept ans, il perd son père, puis, à douze ans, sa mère. Il effectue ses études primaires et secondaires au Congo.

En 1952, il rejoint Brazzaville où il devient employé des PTT. Sur les conseils d’un de ses nouveaux collègues, il intègre à cette époque la franc-maçonnerie. Lors des grandes vacances, en 1955 à Franceville, il fait la connaissance de Louise Mouyabi Moukala. De cette liaison naîtra Pascaline Bongo Ondimba, sa première fille en 1956.

Continuer la lecture de « Omar Bongo, homme d’état. »

Léon Mba, homme politique.

Léon Mba (né le 9 février 1902 à Libreville et mort le 27 novembre 1967 à Paris) est un homme d’État gabonais, premier président de la République gabonaise de 1961 à 1967.

Personnage complexe, Léon Mba est un homme aux multiples facettes. Issu d’une famille autochtone christianisée et francophile, il est intégré dans l’administration coloniale en 1924 comme chef de canton. En 1931, condamné pour malversation, il est exilé loin du Gabon, en Oubangui-Chari.

De retour au Gabon en 1946, son engagement aux côtés des communistes et du RDA de l’Ivoirien Félix Houphouët-Boigny, ne lui vaut guère le soutien de l’administration qui lui préfère le député et résistant Jean-Hilaire Aubame. La donne change lorsque, dans les années 1950, le RDA est lavé de tout soupçon doctrinaire. Il gagne le soutien des puissants forestiers européens, notamment Roland Bru, et devient en 1956 le premier maire élu de Libreville.

Continuer la lecture de « Léon Mba, homme politique. »

Le chacal commun.

Chacal est le nom vernaculaire désignant en français plusieurs espèces de petite ou moyenne taille de la famille des Canidés. Comme le loup et le chien, ils appartiennent au genre Canis. On les trouve en Afrique, en Asie mais, également en Europe méditerranéenne et plus particulièrement dans les Balkans. C’est un mammifère adaptable et opportuniste. Ainsi, le chacal doré, déjà en en forte expansion depuis le début des années 2000, connait un accroissement encore accéléré de son aire de répartition vers le nord et l’ouest de l’Europe depuis les années 2010 à la faveur du réchauffement climatique.

Les chacals occupent une niche écologique semblable à celle du coyote en Amérique du Nord. Comme le loup en liberté les chacals vivent en famille comprenant un couple socialement monogame et leur petits. Chaque famille contrôle, marque et surveille un territoire. De nature opportuniste, ils se nourrissent principalement de charognes et de fruits et chassent de petites proies : petits mammifères, insectes, grenouilles, lézards et oiseaux. Également, comme les loups, les chacals chassent soit seuls (le mâle surtout lorsque la mère allaite), soit en couple, parfois avec de jeunes adultes lorsque le territoire est suffisant pour qu’ils restent plus longtemps.

Continuer la lecture de « Le chacal commun. »