Boris Spassky, joueur d’échecs.

Boris Vassilievitch Spassky, né le 30 janvier 1937 à Léningrad (URSS), est un joueur d’échecs russe, anciennement soviétique, puis français.

Grand maître international et candidat au championnat du monde en 1956, à dix-neuf ans, Boris Spassky devient, en 1969, le dixième champion du monde d’échecs, en battant Tigran Petrossian à Moscou. Il perd son titre trois ans plus tard, lors du championnat du monde d’échecs 1972 face à l’américain Bobby Fischer.

Après cette défaite, Spassky épouse une Française et s’installe en France en 1976. Il joue au premier échiquier de l’équipe de France lors des championnats du monde par équipes de 1985 et des olympiades d’échecs de 1984, 1986 et 1988. Depuis 2012, il réside à Moscou.

Continuer la lecture de « Boris Spassky, joueur d’échecs. »

Tigran Petrossian, joueur d’échecs.

Tigran Vartani Petrossian, est un joueur d’échecs soviétique né le 17 juin 1929 à Tbilissi, en RSS de Géorgie (URSS), de parents arméniens et mort le 13 août 1984 à Moscou.

Grand maître international en 1952, il devient le neuvième champion du monde d’échecs de 1963 à 1969. Il a également remporté quatre fois le titre de champion d’URSS (en 1959, février 1961, octobre 1969 et 1975).

Petrossian a fait partie des dix meilleurs joueurs du monde de 1953 à 1980 et était renommé pour son faible nombre de défaites (il termina six fois invaincu du championnat d’URSS, quatre fois invaincu lors des tournois interzonaux et ne perdit qu’une partie sur 129 lors de ses participations aux olympiades d’échecs).

Continuer la lecture de « Tigran Petrossian, joueur d’échecs. »

Alexander Alekhine, joueur d’échecs.

Alexandre Aleksandrovitch Alekhine  est un joueur d’échecs russe, né le 19 octobre 1892 (31 octobre 1892 dans le calendrier grégorien) à Moscou, naturalisé français en 1927 et mort le 24 mars 1946 à Estoril (Portugal).

Champion du monde des échecs, de 1927 à 1935 et de 1937 à sa mort, il fut le premier champion du monde d’échecs à reconquérir son titre et le seul à mourir en portant son titre. Il domina le monde des échecs au début des années 1930, remportant toutes les compétitions (championnats du monde, olympiades et tournois) auxquelles il prit part de 1929 à 1934 (à l’exception du tournoi de Hastings 1933-1934 où il finit deuxième).

Son nom a été donné à une ouverture du jeu d’échecs, la défense Alekhine, qu’il employa pour la première fois en 1921 à Budapest. Il était aussi réputé pour son style d’attaque, féroce et imaginatif, qui montrait une grande habileté pour les combinaisons, notamment lors de ses exhibitions en parties simultanées (ou en parties à l’aveugle) contre les joueurs amateurs, ainsi que pour sa maîtrise des fins de partie.

Continuer la lecture de « Alexander Alekhine, joueur d’échecs. »