Ang Duong, roi du Cambodge.

Ang Duong, fut roi du Cambodge de 1841 à 1844 puis de 1844 à 1860.


Fils cadet du roi Ang Eng, il est envoyé à Bangkok à l’âge de 16 ans et y restera jusqu’en 1839.

Lorsque sa nièce Ang Mey, alors reine du Cambodge sous « protection » annamite est exilée à Hué en 1841 il tente de s’emparer du trône avec l’aide du Siam. S’il est proclamé roi à Oudong le 14 décembre 1843 avec le soutien des troupes de Bangkok, il ne sera couronné dans la même ville que le 7 mars 1848. Avant cela, il aura fallu subir les luttes d’influence entre l’Annam et le Siam et attendre que les deux puissances s’accordent pour exercer un condominium sur le Cambodge.

Continuer la lecture de « Ang Duong, roi du Cambodge. »

Princesse Sisowath Kossamak, Cambodge.

La princesse Sisowath Kossamak Nearirath Serey Vatthana, est née le 9 avril 1904, à Phnom Penh, au Cambodge. Fille du roi Sisowath Monivong, Sisowath Monivong et épouse de Norodom Suramarit, elle est également la mère de Norodom Sihanouk. Elle est décédée le 27 avril 1975 à Pékin en Chine.


En 1920 la princesse Preah Mahaksatriyani Sisowath Monivong Kossamak épouse le cousin de son père, Norodom Suramarit. De leur union naît le 31 octobre 1922, un fils, Norodom Sihanouk, qui deviendra une figure dominante de la vie politique de son pays dans la seconde moitié du xxe siècle.

Durant sa vie elle aurait été généreuse envers les pauvres et se serait consacré au bien-être de la nation. Elle joua un rôle de représentation prépondérant, qui confirma sa grande popularité, durant le règne de son fils. Toutefois sa renommée fut quelque peu souillée, en 1965, lorsqu’un journal américain publia des propos qui l’accusèrent d’avidité et d’implications dans des affaires douteuses. Cet incident a conduit à l’attentat de l’ambassade américaine à Phnom Penh, ce qui décida le roi Norodom Sihanouk à rompre les relations diplomatiques avec les États-Unis.

Continuer la lecture de « Princesse Sisowath Kossamak, Cambodge. »

Le doryphore, insecte nuisible.

Le Doryphore (Leptinotarsa decemlineata), ou Doryphore de la pomme de terre, est une espèce d’insectes de l’ordre des coléoptères et de la famille des chrysomélidés aux élytres jaunes rayés de noir. Ce phytophage, spécialisé dans les plantes de la famille des Solanaceae, est un ravageur important, tant à l’état adulte qu’à l’état larvaire, des cultures de pommes de terre qu’il peut anéantir en cas de défoliation totale. Il peut aussi s’attaquer à d’autres Solanacées cultivées comme la tomate et l’aubergine. S’il reste un problème sérieux dans certaines régions (Nord-Est des États-Unis, Canada, Europe orientale), il est moins redouté de nos jours en Europe occidentale et notamment en France.

Originaire du Mexique où il vivait à l’origine aux dépens de Solanacées sauvages, il fut d’abord découvert aux États-Unis où il a envahi les cultures de pommes de terre à la fin du XIXe siècle, avant d’être introduit en Europe à la fin de la Première Guerre mondiale. Il s’est depuis répandu dans presque toute l’Amérique du Nord ainsi que dans les zones tempérées de l’Ancien monde jusqu’en Extrême-Orient. Son potentiel d’expansion est encore élevé dans la mesure où il est absent de zones importantes pour la culture de la pomme de terre, notamment l’Amérique latine, l’Australie, le sous-continent indien et une grande partie de la Chine. Classé comme organisme de quarantaine par toutes les organisations régionales de protection des plantes, il fait l’objet de mesures strictes de surveillance pour empêcher sa propagation. La lutte contre le doryphore repose encore largement sur les insecticides chimiques malgré l’apparition de phénomènes de résistance envers toutes les classes de substances utilisées.

Continuer la lecture de « Le doryphore, insecte nuisible. »