L’abbaye de Noirlac (Cher).

L’abbaye de Noirlac est une abbaye cistercienne située à Bruère-Allichamps, près de Saint-Amand-Montrond, dans le département du Cher. C’est une des abbayes cisterciennes les mieux préservées. Acquise par le département du Cher en 1909, restaurée de 1950 à 1980, elle est actuellement un centre culturel de rencontres, membre du réseau européen des centres de rencontre. L’abbaye de Noirlac est membre de la Charte des abbayes et sites cisterciens d’Europe.

L’abbaye est fondée en 1136, l’acte de donation qui permet le début de la constitution du patrimoine est de 1150; les bâtiments sont construits dans le deuxième tiers du XIIe siècle et au XIIIe siècle. Son apogée au XIIIe siècle est suivie d’une période de lent déclin, due à la guerre de Cent Ans, et au relâchement de l’observation des règles. Elle passe, comme les autres abbayes, sous le régime de la commende au XVIe siècle, est sérieusement endommagée sous la Fronde, mais restaurée au XVIIIe siècle. Vendue comme bien national à la Révolution, heureusement sans être divisée en lots, puis transformée en usine de porcelaine au XIXe siècle, elle est acquise par le département du Cher en 1909. Elle abrite pendant une courte période un orphelinat, puis sert un moment de camp de réfugiés espagnols, et enfin d’annexe de l’hospice de Saint-Amand. Paradoxalement, ces différentes affectations ont permis sa relative bonne conservation puisque les bâtiments sont réutilisés, et donc préservés.

Continuer la lecture de « L’abbaye de Noirlac (Cher). »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page