Danielle Casanova, militante communiste et résistante.

Danielle Casanova, née Vincentella Perini le 9 janvier 1909 à Ajaccio (Corse) et morte le 9 mai 1943 en déportation à Auschwitz, est une militante communiste et résistante française. Elle a été responsable des jeunesses communistes et a fondé l’Union des jeunes filles de France.

Fille d’instituteurs, d’une famille de cinq enfants, Vincentella Perini poursuit ses études secondaires à Ajaccio puis au collège et au Luc (Var) où elle suit la femme de l’un de ses professeurs. Après un bref passage en classe préparatoire, elle s’inscrit à l’école dentaire de Paris et participe à plusieurs associations étudiantes. Elle adhère à l’Union fédérale des étudiants dont elle devient rapidement la responsable de la branche dentaire. En 1928, elle s’engage dans les Jeunesses communistes. Vers 1930, elle rencontre un étudiant en droit, Laurent Casanova, qui milite au sein de cette organisation. Elle le fait adhérer au parti communiste et celle qui se fait alors appeler Danielle Perini devient, par son mariage le 12 décembre 1933, Danielle Casanova.

Continuer la lecture de « Danielle Casanova, militante communiste et résistante. »

L’alliance française.

L’Alliance française est une organisation française dont l’objectif est de faire rayonner la langue française et la culture française à l’extérieur de la France.

Elle fut créée le 21 juillet 1883 à l’initiative de Paul Cambon1, alors chef de cabinet de Jules Ferry et avec l’appui d’un comité où l’on trouvait des personnalités telles Philippe Berthelot, Jean Jules Jusserand, Ferdinand de Lesseps, Louis Pasteur, Ernest Renan, Jules Verne, Félix Charmetant et Armand Colin au 215, boulevard Saint-Germain à Paris. Comité restreint de huit membres participant à l’assemblée générale de fondation officielle du 10 mars 1884.

Continuer la lecture de « L’alliance française. »

Martin Luther, théologien, professeur d’université et réformateur de l’église.

Martin Luther, né le 10 novembre 1483 à Eisleben, en Saxe-Anhalt et mort le 18 février 1546 dans la même ville, est un frère augustin théologien, professeur d’université, initiateur du protestantisme et réformateur de l’Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale.

Préoccupé par les questions de la mort et du salut qui caractérisent le christianisme du Moyen Âge tardif, il puise des réponses dans la Bible, particulièrement dans l’épître de Paul aux Romains. Selon Luther, le salut de l’âme est un libre don de Dieu, reçu par la repentance sincère et la foi authentique en Jésus-Christ comme le Messie, sans intercession possible de l’Église. Il défie l’autorité papale en tenant la Bible pour seule source légitime d’autorité chrétienne.

Continuer la lecture de « Martin Luther, théologien, professeur d’université et réformateur de l’église. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page