Rosa Luxemburg, militante socialiste et communiste.

Rosa Luxemburg (souvent retranscrit en français Rosa Luxembourg ) née le 5 mars 1871 à Zamość dans l’Empire russe (actuelle Pologne) et morte assassinée le 15 janvier 1919 à Berlin en Allemagne, est une militante socialiste et communiste, et une théoricienne marxiste.

Née sujette polonaise de l’Empire russe, elle s’exile en Suisse pour suivre des études, puis prend la nationalité allemande afin de poursuivre en Allemagne son militantisme socialiste. Figure de l’aile gauche de l’Internationale ouvrière, révolutionnaire et partisane de l’internationalisme, elle s’oppose à la Première Guerre mondiale, ce qui lui vaut d’être exclue du Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD). Elle cofonde la Ligue spartakiste, puis le Parti communiste d’Allemagne. Deux semaines après la fondation de ce dernier, elle meurt assassinée à Berlin le 15 janvier 1919 pendant la révolution allemande, lors de la répression de la révolte spartakiste.

Continuer la lecture de « Rosa Luxemburg, militante socialiste et communiste. »

Maximilien Kolbe, frère franciscain.

Maximilien Kolbe (Rajmund Kolbe à l’état civil), né le 8 janvier 1894 à Zduńska Wola et mort (assassiné) le 14 août 1941 à Auschwitz, est un frère franciscain conventuel polonais, prêtre, fondateur de la Mission de l’Immaculée.

Arrêté par la Gestapo, il est détenu dans le camp de concentration d’Auschwitz, où il s’offre de mourir à la place d’un père de famille, Franciszek Gajowniczek. Les nazis le font exécuter au moyen d’une injection de phénol.

Canonisé en 1982 par le pape Jean-Paul II, il est vénéré dans l’Église catholique sous le nom de « saint Maximilien Kolbe » et liturgiquement commémoré le 14 août.


Rajmund Kolbe naît en 1894 en Pologne. Ses parents, Julius Kolbe et Maria Dąbrowska sont tous les deux tisserands et tertiaires franciscains. Le père participe à la légion polonaise de l’indépendantiste Józef Piłsudski en 1914.

Continuer la lecture de « Maximilien Kolbe, frère franciscain. »

Kurt Schumacher, homme politique.

Kurt Schumacher (né le 13 octobre 1895 à Culm dans l’empire d’Allemagne, aujourd’hui Chelmno en Pologne, décédé le 20 août 1952 à Bonn en Allemagne de l’Ouest, à l’âge de 56 ans), était un homme politique allemand qui fut le président du Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD) juste après la Seconde Guerre mondiale, de 1946 à 1952.


Le prussien Kurt Schumacher était le quatrième enfant et seul fils du marchand protestant Carl Schumacher et de sa femme Gertrud, née Meseck. L’inscription au contrôle des habitants est faite au nom de Curt Ernst Carl Schumacher. Son père Carl était non seulement un entrepreneur, mais également actif politiquement. Ce membre du Parti radical allemand, de centre-gauche, fut pendant de nombreuses années le président du parlement de Culm; il est très vraisemblable qu’il eut alors également le soutien des parlementaires polonais. Les Schumacher avaient des relations d’ordre familial étendues avec l’élite de la ville.

Continuer la lecture de « Kurt Schumacher, homme politique. »