Friedrich Hölderlin, poète et philosophe.

Friedrich Hölderlin (1770-1843) est un poète et philosophe de la période classico-romantique en Allemagne, qui s’enracine dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et se poursuit au XIXe siècle « romantique ».

Il est une figure majeure de cette époque de la littérature allemande qu’une certaine tradition culturelle fait rayonner autour du nom et de la figure emblématique de Goethe, époque littéraire dite de la Goethezeit. Toutefois, la « Grèce de Hölderlin » est originale et diffère du modèle grec classique auquel retournent Goethe et Schiller à Weimar, en même temps qu’elle ne permet pas de ranger Friedrich Hölderlin auprès des premiers romantiques de Iéna, dans la mesure où les « modernes » romantiques vont quitter la référence à la Grèce antique, des romantiques que cependant Hölderlin côtoie.

Continuer la lecture de « Friedrich Hölderlin, poète et philosophe. »

Georg Wilhelm Friedrich Hegel, philosophe.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel né le 27/08/1770 à Stuttgart  et mort le 14/11/1931 à Berlin est un philosophe allemand. Son œuvre est l’une des plus représentatives de l’Idéalisme allemand et a eu une influence décisive sur l’ensemble de la philosophie du XXe siècle.

Philosophe des cheminements complexes et contrastés, Hegel connaît un difficile itinéraire, riche en contradictions, puisque celui qui passe pour le penseur le plus idéaliste et le plus spéculatif, l’homme du système, est aussi l’inventeur d’une méthode hardie et novatrice : la dialectique, qui permet à la philosophie de tout comprendre en introduisant une vue historique, une théorie du mouvement.

Continuer la lecture de « Georg Wilhelm Friedrich Hegel, philosophe. »

Ernst Moritz Arndt, écrivain et député.

Ernst Moritz Arndt (né le 26 décembre 1769 sur l’île alors suédoise de Rügen, mort le 29 janvier 1860 à Bonn) est un écrivain prussien qui fut député au Parlement de Francfort. Il s’est principalement consacré à mobiliser ses concitoyens contre l’occupation de l’Allemagne par les troupes de Napoléon Ier. C’est l’un des poètes les plus importants de l’époque des guerres de libération. Arndt a été diversement jugé : positivement comme patriote et négativement comme nationaliste et antisémite.


Arndt naît à Groß-Schoritz, à l’île de Rügen, en Poméranie suédoise, après la guerre de Sept Ans et avant la Révolution française. Son père, Ludwig Arndt, avait racheté sa servitude au comte Wilhelm Malte Ier le 28 mars 1769 pour 80 talers et lorsque son fils naît, il travaille comme inspecteur sur les terres du comte. En 1776, Ludwig Arndt devient gérant de différents domaines sur l’île de Rügen. De février 1787 jusqu’en 1789, Ernst Moritz Arndt est envoyé par son père au Gymnasium au Katharinenkloster de Stralsund. Arndt s’installe dans une petite chambre d’une maison située actuellement au numéro 45 de la Mönschstraße, maison attribuée par la ville de Stralsund au directeur adjoint du Gymnasium, Adolf Friedrich Furchau. Aujourd’hui, la maison est utilisée par le Deutsches Meeresmuseum comme lieu de mémoire pour Hermann Burmeister.

Continuer la lecture de « Ernst Moritz Arndt, écrivain et député. »