Wilhelm Pieck, homme politique.

Reinhold Friedrich Wilhelm Pieck (3 janvier 1876 – 7 septembre 1960) est un homme politique allemand.

Membre du Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD) en 1895, du Parti social-démocrate indépendant d’Allemagne (USPD) en 1917, il participe à la fondation du Parti communiste d’Allemagne (KPD) en 1918. De 1949 jusqu’à sa mort en 1960, il est le premier chef d’État de la République démocratique allemande (RDA) et le seul à avoir porté le titre de président de la  République.

Continuer la lecture de « Wilhelm Pieck, homme politique. »

Rudolf Virchow, médecin et homme politique.

Rudolf Ludwig Karl Virchow, né le 13 octobre 1821 à Schivelbein (aujourd’hui Świdwin), en Province de Poméranie – mort le 5 septembre 1902 à Berlin, est un médecin pathologiste et homme politique prussien, considéré comme l’un des fondateurs de l’anatomie pathologique moderne. Il effectua l’essentiel de sa carrière à l’hôpital de la Charité de Berlin, se faisant le promoteur d’une médecine strictement orientée vers les sciences naturelles. En tant qu’homme politique, il fut l’un des représentants du parti progressiste allemand.


Il fit ses études au Friedrich-Wilhelm-Institut, académie de médecine militaire de Berlin, (dite « La Pépinière ») où il était boursier et fut l’élève de Schönlein. Après avoir terminé ses études de médecine, il passa un doctorat de pathologie en 1843, avec une thèse intitulée De rheumate praesertim corneae soutenue à l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin. Ensuite, il travailla au service de dissection de l’hôpital de la Charité. En 1848 il participa activement à la Révolution de Mars, ce qui rendit intenable sa situation à Berlin et le força à accepter un poste à l’université de Wurtzbourg. D’autres universités, dont l’ETH (Eidgenössische Technische Hochschule) de Zurich, lui avaient par ailleurs proposé une chaire.

Continuer la lecture de « Rudolf Virchow, médecin et homme politique. »

Adolph Diesterweg, éducateur, penseur et homme politique.

Friedrich Adolph Wilhelm Diesterweg (29 octobre 1790 – 7 juillet 1866) était un éducateur allemand , penseur et homme politique libéral progressiste , qui a fait campagne pour la sécularisation des écoles. On dit qu’il est le précurseur de la réforme de la pédagogie. Diesterweg est considérée comme “un enseignant d’enseignants”.


Formé aux universités de Herborn et de Tübingen de 1808 à 1811, Diesterweg commença à enseigner en 1811. Il enseigna à Mannheim et à Worms pendant environ deux ans, puis passa à l’école modèle de Francfort-sur-le-Main . Plus tard, il devint recteur de l’école latine d’ Elberfeld. En 1820, il a été nommé directeur du nouveau séminaire du professeur à Mörs où il a mis en pratique les méthodes de Pestalozzi . En 1832, il fut convoqué à Berlin pour diriger le nouveau séminaire des écoles publiques de cette ville. Ici, il s’est avéré un fervent partisan du non – sectaireenseignement religieux. En 1846, il créa l’institution Pestalozzi à Pankow et les sociétés Pestalozzi pour le soutien des veuves et des orphelins des enseignants. En raison de son désaccord avec les autorités concernant les phases importantes de l’enseignement supérieur, il était en constante friction et a démissionné du séminaire en 1847. En 1850, il a reçu une pension du gouvernement. Par la suite, il a continué à défendre vigoureusement ses idées éducatives par le biais de périodiques. En 1858, il fut élu à la chambre des députés en tant que député de la ville de Berlin et vota avec l’opposition libérale.

Continuer la lecture de « Adolph Diesterweg, éducateur, penseur et homme politique. »