Lise Meitner, physicienne.

Née en Autriche le 7 novembre 1878 dans une famille aisée, Lise Meitner entre à l’Université de Vienne en 1901, qui venait juste d’ouvrir ses portes aux femmes. Elle choisit la physique et se fait vite remarquer, notamment de Ludwig Boltzmann, puis, à l’université de Berlin, par Max Planck et par

Otto Hahn, lequel restera son ami pour la vie. Elle étudie la radioactivité puis s’intéresse à la structure du noyau atomique. Un long moment, Lise Metner travaille sans être payée. L’université n’est pas ouverte aux femmes mais elle a l’autorisation – exceptionnelle – de Max Planck. Lise Meitner continuera de travailler gratuitement comme assistante de Otto Hahn à la Société Kaiser Wilhelm pour l’avancement des sciences (KWG), une société savante indépendante. Elle étudie la physique nucléaire et travaille à la mise au point d’un accélérateur de particules. Lise Meitner parvint à

Continuer la lecture de « Lise Meitner, physicienne. »

Cilly Aussem, joueuse de tennis.

Cäcilia Edith “Cilly” Aussem (4 janvier 1909, Cologne –22 mars 1963, Portofino, Italie) est une joueuse de tennis allemande (République de Weimar puis 3e Reich) de l’entre-deux-guerres.


Championne d’Allemagne en 1927, elle s’impose en double mixte à Roland-Garros en 1930 avec Bill Tilden, également son entraîneur. En 1931, elle réussit en simple le doublé Roland Garros-Wimbledon, devenant à cette occasion la première Allemande à gagner chacun de ces deux tournois.

Continuer la lecture de « Cilly Aussem, joueuse de tennis. »

Paula Modersohn-Becker, peintre.

Paula Modersohn-Becker, née le 8 février 1876 à Dresde et morte le 21 novembre 1907 à Worpswede, est une artiste peintre allemande et l’une des représentantes les plus précoces du mouvement expressionniste dans son pays.

Paula Becker se tourne vers l’étude des Beaux-Arts, et se concentre sur la peinture. Elle rejoint le groupe d’artistes indépendants établis dans le village de Worpswede, non loin de Brême, adepte du retour à la nature et aux valeurs simples de la terre. Elle y épouse le peintre Otto Modersohn (1865-1943).

Toutefois sa fougue et sa soif de nouveauté n’est pas rassasiée par les peintres worpswediens. Elle voit en eux un certain manque d’audace qui la pousse à rechercher des inspirations extérieures et effectuer plusieurs séjours à Paris, où elle cherche le contact des peintres avantgardistes.

Continuer la lecture de « Paula Modersohn-Becker, peintre. »