Ehm Welk, journaliste et écrivain.

Emil Welk , connu sous son surnom d’ Ehm Welk (29 août 1884 – 19 décembre 1966), était un journaliste allemand, écrivain, professeur et fondateur de Volkshochschulen (centres d’éducation des adultes). Il est devenu connu pour son travail Die Heiden von Kummerow ( Les païens de Kummerow ) et a utilisé Thomas Trimm comme pseudonyme.


Welk est né en tant que fils d’un fermier à Biesenbrow (maintenant partie d’ Angermünde ), Brandebourg . Après avoir fréquenté l’école du village, le jeune de 16 ans s’est éloigné de la maison, a terminé une formation commerciale, a travaillé sur la mer et comme journaliste pour plusieurs journaux, par exemple à Brunswick pour le Braunschweiger Allgemeiner Anzeiger , dont le rédacteur en chef il était de 1910 à 1919. Par la suite, il a travaillé pour le Braunschweiger Morgenzeitung .

Continuer la lecture de « Ehm Welk, journaliste et écrivain. »

Pablo Neruda, poète, écrivain, diplomate, penseur et homme politique.

Pablo Neruda, nom de plume de Ricardo Eliécer Neftalí Reyes-Basoalto, est un poète, écrivain, diplomate, homme politique et penseur chilien, né le 12 juillet 1904 à Parral (province de Linares, Chili), mort le 23 septembre 1973 à Santiago du Chili. Il est considéré comme l’un des quatre grands de la poésie chilienne avec Gabriela Mistral, Pablo de Rokha et Vicente Huidobro.

Mort officiellement d’un cancer douze jours après le coup d’État du 11 septembre 1973 au Chili, l’hypothèse d’un assassinat est de plus en plus évoquée dans les années 2010 par le gouvernement chilien et des experts.

Continuer la lecture de « Pablo Neruda, poète, écrivain, diplomate, penseur et homme politique. »

Luis Corvalán, homme politique.

Luis Corvalán (Puerto Montt, 14 septembre 1916 – Santiago du Chili, 21 juillet 2010) est un homme politique chilien, secrétaire du Parti communiste du Chili (PCCh) pendant les années de la dictature du général Augusto Pinochet.


Peu après la chute du régime de Carlos Ibáñez del Campo, Corvalán rejoint le PCCh dans la ville de Chillán en 1932. Il est alors âgé de quinze ans. Devenu professeur, il est promu au Comité central du PCCh en 1952. Cette année, del Campo revient au pouvoir et réprime les activités du PCCh : Corvalán se retrouve alors interné au camp de Pitrufquén, puis à celui de Pisagua. En 1958, del Campo quitte le pouvoir et Corvalán est libéré. Il devient alors secrétaire général du Parti.

Continuer la lecture de « Luis Corvalán, homme politique. »