Association “Terre des hommes”.

La Fédération Internationale Terre des Hommes (FITDH), International Federation Terre des Hommes (IFTDH) en anglais, est une ONG de solidarité internationale qui agit pour la mise en œuvre des conditions d’un développement durable et également à la défense des droits de l’enfant grâce à la Convention des droits de l’enfant.

C’est en 1960 que l’association originelle Terre des hommes est fondée par Edmond Kaiser, un pharmacien de Lausanne – il quittera l’association en 1980. En 1966, les diverses organisations nationales de Terre des Hommes se sont réunies pour former la Fédération Internationale Terre des Hommes qui a son siège à Genève.

Continuer la lecture de « Association “Terre des hommes”. »

Charlotte von Stein, dame d’honneur.

Charlotte Albertine Ernestine von Stein (née von Schardt le 25 décembre 1742 à Eisenach, † le 6 janvier 1827 à Weimar) était une dame d’honneur de la duchesse Anne-Amélie de Brunswick à la cour ducale de Weimar, une proche confidente de la duchesse Louise de Hesse-Darmstadt, et également une amie proche de Goethe, de la famille de Johann Gottfried von Herder et de Schiller, dont les œuvres et les vies furent fortement influencées par elle. Elle était la sœur cadette de Ernst von Schardt Carl Constantin.


Charlotte Albertine Ernestine von Stein, qui est entrée dans l’histoire littéraire allemande grâce à sa relation avec Goethe, était la fille du maréchal de la cour de Weimar, Johann Wilhelm Christian von Schardt, et de Concordia Elisabeth, son épouse, d’ascendance écossaise.

Ses parents déménagent à Weimar, alors qu’elle est toute jeune. Son éducation, qui la prépare à un rôle de demoiselle d’honneur, correspond à celle des jeunes filles de la bonne société : on lui enseigne la littérature, les beaux-arts, le chant et la danse. Elle se révèle discrète, spirituelle, gracieuse et dévouée à l’image de sa mère.

Continuer la lecture de « Charlotte von Stein, dame d’honneur. »

Nelly Sachs, poétesse.

Leonie Nelly Sachs, née le 10 décembre 1891 à Schöneberg (aujourd’hui Berlin-Schöneberg) et morte le 12 mai 1970 à Stockholm, est une poétesse suédoise, juive, de langue allemande du XXe siècle. Elle a également traduit en allemand des anthologies de poésie suédoise.


Née au sein d’une famille juive allemande (Sachs est la retranscription de l’acronyme זק”ש pour zera kedoshim, engeance de saints c’est-à-dire martyrs) aisée, elle commence à écrire des poèmes à 17 ans. Elle vit douloureusement les persécutions nazies, et échappe au régime en mai 1940, grâce à Selma Lagerlöf, dont l’œuvre la fascinait depuis son très jeune âge et avec qui elle entretenait une relation épistolaire. Elle trouve ainsi refuge avec sa mère à Stockholm, qu’elle ne quitte plus jusqu’à sa mort. Plusieurs membres de sa famille sont cependant victimes des camps nazis. Les terreurs qu’elle vécut alors et le drame des camps de concentration la marquent profondément et altèrent fortement sa santé mentale. Son œuvre naîtra de la Shoah, et fera d’elle l’une des poétesses majeures du XXe siècle. Son premier recueil, paru en 1946 et intitulé Dans les demeures de la mort traite de la nuit, du souvenir et de l’exil.

Continuer la lecture de « Nelly Sachs, poétesse. »