Rose de Lima, religieuse.

Isabel Flores de Oliva en religion Rose de Lima (1586-1617), canonisée en 1671, est la première sainte du Nouveau Monde. Elle est fêtée le 30 août jusqu’en 1970, puis fêtée le 23 août, sauf au Pérou où elle est encore fêtée le 30.


Elle est née en 1586 à Lima, dans la vice-royauté du Pérou. Issue d’une famille pauvre, elle est la dixième enfant de parents nés en Espagne métropolitaine.

Peu après l’âge de quatre ans (1590), elle sut lire, sans l’avoir jamais appris, et se nourrira du récit de la vie de sainte Catherine de Sienne, canonisée en 1461, qui deviendra son modèle de vie spirituelle. Elle décide alors de consacrer sa vie à Dieu.

À l’âge de vingt ans, en 1606, elle prend l’habit des tertiaires dominicaines. Mais, comme il n’y avait pas de couvent dans la ville où elle habitait, elle se réfugie dans un minuscule ermitage, tout au fond du jardin de ses parents, où elle passera le restant de ses jours dans la prière et les mortifications.

Continuer la lecture de « Rose de Lima, religieuse. »

César Vallejo, poète.

César Vallejo, de son nom complet César Abraham Vallejo Mendoza, est un poète péruvien né à Santiago de Chuco, le 16 mars 1892 et mort à Paris le 15 avril 1938.

Il est considéré comme l’un des plus grands poètes de langue espagnole et l’un des plus novateurs, malgré la brièveté de sa vie comme de son œuvre diffusée par son épouse Georgette Vallejo. Vallejo est le poète péruvien le plus célèbre et l’une des figures les plus importantes de la poésie hispano-américaine du XXe siècle.


César Vallejo est né à Santiago de Chuco, un petit village dans les Andes péruviennes. Il était le onzième enfant d’une famille d’origine indigène et espagnole. Depuis son enfance, il connaissait la misère, mais aussi la chaleur du foyer, loin duquel il se sentait orphelin.

Très jeune, il s’intéressa à la poésie et fréquenta d’abord les écrivains romantiques et classiques, puis les modernistes. Il a étudié la littérature à l’université nationale de Trujillo, au Pérou. Le poète a laissé l’université plusieurs fois. Travaillant dans des plantations de sucre, il a été témoin de l’exploitation de travailleurs. Cette expérience a influencé sa pensée. Il a reçu sa maitrise en littérature espagnole en 1915.

Continuer la lecture de « César Vallejo, poète. »

José Santos Chocano, poète, écrivain et diplomate.

José Santos Chocano Gastañodi (14 mai 1875 – 13 décembre 1934), plus communément connu sous son pseudonyme « El Cantor de América », était un poète, écrivain et diplomate péruvien, dont l’œuvre fut largement plébiscité en Europe et en Amérique latine. Considéré par beaucoup comme l’un des poètes hispano-américains les plus importants, sa poésie au ton grandiloquent était très sonore et pleine de couleurs.

Il a produit une poésie lyrique d’une intimité singulière, raffinée de formalisme, dans les moules du modernisme. Son travail s’inspire des thèmes, des paysages et des peuples du Pérou et de l’Amérique en général. Il devient l’écrivain le plus populaire du Pérou après Ricardo Palma, même si son ascendant dans les cercles littéraires péruviens diminue  progressivement, au profit d’un autre grand poète du Pérou, César Vallejo.

Il a affirmé avoir redécouvert l’Amérique latine à travers les vers dans son recueil de 1906 Alma América , qui portait une introduction du philosophe et poète distingué Miguel de Unamuno. Chocano a été impliqué dans de nombreuses querelles violentes avec d’autres intellectuels et a été  emprisonné pour avoir tiré sur un journaliste qui l’avait critiqué. À son tour, Chocano a été poignardé à mort dans un tramway à Santiago du Chili par un assaillant inconnu.

Continuer la lecture de « José Santos Chocano, poète, écrivain et diplomate. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.