Augusto B. Leguia, homme d’état.

Augusto Bernardino Leguía est né à Lambayeque en 1863, puis marié dans l’une des familles les plus distinguées de l’oligarchie péruvienne. Formé à Valparaíso , au Chili , il a servi dans l’ armée péruvienne pendant la guerre du Pacifique (1879-1881).

Après la guerre, il s’installe aux États-Unis et devient directeur des  assurances à la New York Life Insurance Company . Dans les années 1900, Leguía était devenu très riche et a décidé de retourner au Pérou. Il est entré en politique en 1903 à la demande de Manuel Candamo (alors chef du Parti civiliste ) et aussi de José Pardo, qui était Premier ministre. Leguía a pris le poste de ministre des Finances, poste qu’il conservera jusqu’en 1904,  lorsque l’ancien Premier ministre José Pardo est devenu président. Pardo offrit le poste de Premier ministre à Leguía, qui accepta et le resta jusqu’en 1907, date à laquelle il démissionna pour se présenter à la présidence l’année suivante.


En 1908, il succède à José Pardo (événement de succession qui se reproduira en 1919) après avoir été élu président pour la première fois par une alliance des partis civil et constitutionnel. Certaines des premières actions de Leguía ont été d’instituer des réformes sociales et économiques dans le but  d’industrialiser le Pérou et d’en faire une société capitaliste moderne.

Le 29 mai 1909, un groupe de citoyens (partisans du Parti démocratique de Piérola ) réussit à forcer son entrée dans le Palacio de Gobierno en exigeant la démission de Leguía. Parmi le groupe se trouvaient le frère et les fils de Piérola ; Carlos de Piérola, Isaías de Piérola et Amadeo de Piérola. Comme Leguía n’a pas démissionné comme prévu, ils l’ont kidnappé et emmené devant le monument Bolivar (situé sur la Plaza inquisicion à Lima). Une fois sur place, Leguía n’a pas acquiescé à leurs demandes et la police a dû secourir de force le président au milieu d’une bagarre qui a fait au moins 100 morts.

Continuer la lecture de « Augusto B. Leguia, homme d’état. »

Gordon Cooper, ingénieur aérospatial et pilote.

Leroy Gordon Cooper Jr., dit Gordon Cooper et surnommé Gordo, né le 6 mars 1927 à Shawnee (Oklahoma) et mort le 4 octobre 2004 à Ventura (Californie), est un ingénieur aérospatial américain, un pilote d’essai, un pilote de l’armée de l’air des États-Unis et le plus jeune des sept astronautes du programme Mercury qui inaugure les vols spatiaux avec équipage aux États-Unis.

Il apprend à voler dès son enfance. Après avoir servi dans le Corps des Marines des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, il est muté dans l’armée de l’air américaine en 1949. Il devient pilote de chasse puis se qualifie comme pilote d’essai en 1956, ce qui lui permet d’être sélectionné comme astronaute en 1959.

En 1963, Gordon Cooper est sélectionné pour la dernière mission du programme Mercury, Mercury-Atlas 9. Il devient le premier Américain à passer une journée entière dans l’espace. Malgré des défaillances touchant des équipements essentiels de son vaisseau spatial Faith 7, il réussit à mener à bien sa mission et effectuer un amerrissage de précision en posant sa capsule à seulement 6,4 kilomètres du navire chargé de sa récupération. Lorsqu’il est nommé pilote commandant de Gemini 5 en 1965 Cooper devient le premier astronaute à effectuer un deuxième vol spatial. Avec le pilote Pete Conrad, il établit un nouveau record d’endurance en séjournant dans l’espace durant 190 heures et 56 minutes — soit un peu moins de huit jours —. Cette mission démontre que les astronautes peuvent séjourner dans l’espace le temps nécessaire pour les futures missions Apollo de faire l’aller/retour entre la Terre et la Lune. Sa carrière à la NASA étant compromise à la suite de rapports conflictuels avec ses responsables, il quitte l’agence spatiale en 1970 et poursuit sa carrière dans le privé.

Continuer la lecture de « Gordon Cooper, ingénieur aérospatial et pilote. »

Le coati roux.

Le Coati roux ou encore Coati à queue annelée ou Coati commun (Nasua nasua) est une espèce de petit mammifères de l’ordre des Carnivores et de la famille des Procyonidae. C’est un animal arboricole, omnivore et grégaire qui vit dans les forêts d’Amérique du Sud. Même s’il est naturellement chapardeur et agressif, ce coati de la grosseur d’un chat est peu farouche avec l’homme. Il est possible de l’élever en captivité, en groupe, ou même comme animal de compagnie.


Il a un corps mince recouvert d’un pelage touffu marron gris, au museau pointu terminé par une petite trompe mobile, à la queue longue et annelée. Sa longueur varie de 80 à 140 cm, dont la moitié pour la queue. Son poids moyen est proche de 4 ou 5 kg. Ses pattes sont terminées par de fortes griffes, capables de creuser le sol.

Les coatis sont de bons grimpeurs, ils se déplacent aisément dans les arbres. Ils sont capables d’inverser la position de leurs pieds par rotation de leurs chevilles, ce qui facilite la descente de l’arbre avec la tête en bas (voir photo ci-contre). Ils se déplacent sur le sol en posant complètement le pied à la manière d’un plantigrade.

Continuer la lecture de « Le coati roux. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.