Cipriano Castro, militaire et homme d’état.

Cipriano Castro né le 12 octobre 1858 à Capacho, dans l’État de Táchira, et mort le 4 décembre 1924 en exil à Porto Rico, est un chef militaire et un homme d’État vénézuélien, président du Venezuela entre 1899 et 1908.


Il prend le pouvoir en 1899 à la tête d’une armée privée, levée par ses soins, et instaure une dictature.

Il est un caudillo « nationaliste », hostile à la prédominance des intérêts étrangers dans son pays. Ainsi, il critique le contrôle des ports vénézuéliens par les Britanniques, la mainmise allemande sur le commerce et l’exploitation américaine de l’asphalte. En 1901, le Royaume-Uni tente de le déstabiliser en soutenant ses adversaires politiques. Il riposte en faisant saisir quelques petits vaisseaux britanniques des Caraïbes.

En 1902, une intervention anglo-germano-italienne est décidée contre le Venezuela auquel les trois puissances réclament des indemnités de l’ordre de 12 millions de dollars pour leurs intérêts lésés au cours des guerres civiles des années 1880. Leurs flottes établissent un blocus des cotes vénézuéliennes et un ultimatum est lancé le 7 décembre. Cipriano Castro refuse de s’incliner et fait arrêter les sujets britanniques et allemands résidant sur le territoire national. Ceux-ci sont rapidement relâchés mais le 13 décembre, la coalition bombarde la ville de Puerto Cabello et la forteresse de San Carlos de La Barra. Finalement, les États-Unis, craignant une violation de la doctrine Monroe — interdisant une intervention militaire européenne en Amérique —, poussent les deux parties à accepter l’arbitrage. Par la suite, la doctrine Drago interdit l’usage de la force militaire pour réclamer le paiement des dettes d’État à État.

Continuer la lecture de « Cipriano Castro, militaire et homme d’état. »

Zalman Shazar, écrivain, poète, journaliste et homme d’état.

Zalman Shazar, né le 24 novembre 1889 à Mir en Biélorussie et mort le 5 octobre 1974 à Jérusalem, est un écrivain, poète et journaliste israélien, dont la vie a surtout été marquée par sa présidence à la tête de l’État d’Israël.


Shnéour Zalman Rubashov reçoit une éducation religieuse relativement stricte dans une famille hassidique d’obédience habad-Loubavitch à Mir près de Minsk dans l’Empire russe (aujourd’hui Voblast de Hrodna).

Il reste impliqué avec le mouvement Habad jusqu’à la fin de ses jours, aidant le rabbin Yossef Yitzchok Schneersohn, le sixième Rabbi de  Loubavitch, à fonder le village de Kfar-Habad et, à sa demande, permettant à la communauté religieuse d’Israël de créer son propre système éducatif. Il a ensuite eu une longue correspondance avec le rabbi Loubavitch Menachem Mendel Schneerson et lui rend visite à plusieurs reprises à New York.

Continuer la lecture de « Zalman Shazar, écrivain, poète, journaliste et homme d’état. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.