Rafael Núñez, homme d’état.

Rafael Wenceslao Núñez Moledo, né le 28 septembre 1825 à Carthagène des Indes et mort le 18 septembre 1894 dans la même ville, est un écrivain et homme d’État colombien.

Núñez fut président des États-Unis de Colombie de 1880 à 1882 puis de 1884 à 1886. Libéral modéré, il fut, avec l’appui du parti conservateur colombien, l’inspirateur du mouvement de la Regeneración de 1884 et de la constitution de Colombie de 1886 qui fonde la République de Colombie actuelle. Il fut à nouveau président de la République de Colombie de 1887 à 1892 et une dernière fois de 1892 à 1894.

En tant qu’écrivain, Rafael Núñez fut un romantique tardif et un sceptique. Sa poésie est contenue dans les deux volumes Versos (1885) et Poesías (1889). Il est également l’auteur des paroles de l’hymne national de la Colombie, adopté officiellement en 1920.


Núñez étudie le droit à l’université de Carthagène en 1840, mais ces études sont interrompues par le déclenchement de la Guerre des Suprêmes. À tout juste 15 ans, il s’engage aux côtés des libéraux et participe au siège de sa ville natale, notamment défendue par son propre père qui appuie les légitimistes. En 1844, la guerre terminée, il retourne à ses études. Il est admis comme avocat de la défense l’année suivante puis est nommé au poste de juge par intérim dans la deuxième chambre de la province de Veraguas, résidant à David.

Continuer la lecture de « Rafael Núñez, homme d’état. »

Alfonso López Pumarejo, homme d’état.

Alfonso López Pumarejo (né le 31 janvier 1886, à Honda, département de Tolima, Colombie – mort le 20 novembre 1959 à Belgravia, Londres) est un homme d’État colombien, qui fut président de la République de 1934 à 1938, puis de 1942 à 1946.


Alfonso López Pumarejo passa ses premières années à Honda, où son père, originaire de Bogota, était venu s’établir pour des raisons professionnelles.

Lorsque ses parents revinrent à Bogotá, il poursuivit ses études au Collège San Luis Gonzaga et au Lycée de commerce. Par la suite, son père l’envoya en Angleterre, où il étudia les finances au Brighton College. Enfin, il se perfectionna en économie à la Packard School de New York.

Le 6 novembre 1933, López Pumarejo accepte d’être candidat à la présidence de la République pour succéder à Enrique Olaya Herrera. Avec l’absence  d’adversaire dans le camp conservateur, il est élu avec presque un million de voix.

Continuer la lecture de « Alfonso López Pumarejo, homme d’état. »

Le paresseux.

Les paresseux sont des mammifères arboricoles d’Amérique du Sud et  d’Amérique centrale qui constituent le sous-ordre des Folivora. Ce sont des animaux de taille moyenne au mode de vie original : ils sont presque toujours suspendus à l’envers dans les arbres et se déplacent avec lenteur. Ils possèdent de longues griffes. Les paresseux de la famille des Bradypus sont aussi appelés « aïs », chacun de leurs membres se terminant par trois doigts griffus, ce qui les distingue des Choloepus, de la famille des Megalonychidae, qui ne présentent que deux griffes à chaque main.

Outre les six espèces vivant actuellement, on connaît quatre espèces éteintes de paresseux géants qui vivaient en Amérique. Les fossiles de trois d’entre elles ont été trouvés dans l’asphalte des puits de goudron de Rancho La Brea qui abrite des fossiles récents de la dernière ère glaciaire (−40 000 à −10 000 ans).

Il ne faut pas les confondre avec le « paresseux australien », un autre nom donné au koala, mammifère marsupial.

Continuer la lecture de « Le paresseux. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.