George Balanchine, chorégrapheur, danseur, acteur et réalisateur.

George Balanchine (de son patronyme Giorgi Melitonis dze Balanchivadze ; en géorgien : გიორგი მელიტონის ძე ბალანჩივაძე ; en russe : Георгий Мелитонович Баланчивадзе) est un chorégraphe, danseur, acteur et réalisateur russe d’origine géorgienne né à Saint-Pétersbourg le 22 janvier 1904 et mort à New York le 30 avril 1983.

Une blessure au genou met rapidement fin à sa carrière de danseur mais son activité de chorégraphe ne cessera de se développer, jusqu’à faire de lui l’un des chorégraphes les plus influents du XXe siècle et un pionnier du ballet aux États-Unis. Cofondateur et maître de ballet du New York City Ballet, il a jeté les bases du ballet néo-classique fondé sur la profonde connaissance qu’il avait du ballet romantique. Son travail sur les lignes du corps et son jeu avec le déséquilibre dans le mouvement contribueront à modeler un nouveau style qu’on qualifiera de « balanchinien » Réputé pour son oreille musicale, il n’a pas écrit de partition mais a exprimé la musique par la danse et a principalement œuvré avec Igor Stravinsky, de 22 ans son aîné.


Le père de Balanchine, le compositeur géorgien Meliton Balanchivadze (1862–1937), est un des fondateurs de l’opéra géorgien. Son frère, Andria Balanchivadze (1906–1992), est devenu un compositeur connu. Sa sœur comme sa mère, Marie Balanchivadze, sont passionnées par le ballet. Cette dernière inscrit son fils dans une école de danse à l’âge de 9 ans, mais George se montre peu intéressé par cet art. La plupart des membres de sa famille étant soit compositeur soit soldat, ses parents pensent que leur fils pourra toujours embrasser une carrière militaire s’il s’avére qu’il n’est pas doué pour la danse.

Continuer la lecture de « George Balanchine, chorégrapheur, danseur, acteur et réalisateur. »

Walter Gropius, architectecte, designer et urbaniste.

Walter Gropius (18 mai 1883 à Berlin – 5 juillet 1969 à Boston, États-Unis) est un architecte, designer et urbaniste allemand, naturalisé américain en 1944. Il est le fondateur du Bauhaus, mouvement clé de l’art européen de l’entre-deux-guerres, qui jette les bases du style international. Théoricien du design, il promeut toute sa vie les concepts de rationalisme, de fonctionnalisme et de standardisation.

Walter Gropius commence sa carrière d’architecte sous la direction de Peter Behrens. Il adhère au courant moderniste du Deutscher Werkbund, et réalise dès 1911 un coup de maître avec l’usine Fagus. En 1919, au sortir de la Première Guerre mondiale, il prend la tête de l’École d’arts appliqués de Weimar qu’il renomme Bauhaus. Il y introduit une nouvelle façon d’enseigner l’art et la technique. Plus tard, il conçoit pour cette école les célèbres bâtiments du Bauhaus de Dessau. En 1926, il quitte ses fonctions de directeur du Bauhaus et poursuit son travail d’architecte. Toutefois, le manque de commandes le pousse à émigrer au Royaume-Uni, puis aux États-Unis en 1937. Nommé professeur à l’université Harvard, il forme une génération d’architectes en parallèle de sa carrière. Son dernier projet d’envergure est le gratte-ciel Pan Am Building à New York en 1958. Après sa mort, plusieurs de ses créations sont gérées par des organisations de sauvegarde du patrimoine, et plusieurs de ses réalisations sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, parmi lesquelles l’usine Fagus, le campus du Bauhaus à Dessau et les Cités du modernisme de Berlin.

Continuer la lecture de « Walter Gropius, architectecte, designer et urbaniste. »

Muhammad Farid Didi, dernier sultan des Maldives.

Le roi Muhammad Fareed Didi, (11 janvier 1901 – 27 mai  1969), fils du sultan prince Abdul Majeed Didi (Al Munthakhab Liarshi Dhaulathil Mahaldheebiyya) , était le dernier sultan des Maldives et le premier monarque maldivien à assumer le titre de “Roi” avec le style de “Sa Majesté”. Il fut le sultan des Maldives du 7 mars 1954 au 11 novembre 1968. Il fut renversé du trône en 1968 lorsque les Maldives devinrent une république et mourut l’année suivante aux Maldives.


Il a étudié au Royal College Colombo à Ceylan. Après avoir passé 7 ans à Ceylan ( Sri Lanka ), il revint et devint le premier ministre du sultan Hassan Nooraddine II le 16 décembre 1932. Il fut président du Majlis du peuple de 1933 à 1942.

Après la chute du président Mohamed Amin Didi, un référendum a eu lieu et le pays a de nouveau été déclaré sultanat. Un nouveau Majilis du peuple a été élu, l’ancien “Majilis du peuple” ayant été dissous après la fin de la révolution. Les membres du majilis spécial ont décidé de procéder à un vote secret pour élire un sultan, et le prince Mohammed Fareed Didi a été élu 84e sultan en 1954. Son premier Premier ministre était Ehgamugey Ibraahim Ali Didi (plus tard Ibraahim Faamuladheyri Kilegefaan). Le 11 décembre 1957, le Premier ministre a été contraint de démissionner et Velaanagey Ibrahim Nasir a été élu nouveau Premier ministre le lendemain.

Continuer la lecture de « Muhammad Farid Didi, dernier sultan des Maldives. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page