La longue marche (1934-35).

La Longue Marche (en chinois 长征, pinyin : Chángzhēng), parfois appelée « La Marche de dix mille li » (万里长征) ou « de vingt-cinq mille li » (二万五千里长征), est un périple de plus d’un an, mené par l’Armée populaire de libération et une partie de l’appareil du Parti communiste chinois pour échapper à l’Armée nationale révolutionnaire du Kuomintang de Tchang Kaï-chek durant la guerre civile chinoise.

C’est durant cette marche que Mao Zedong s’affirme comme le chef  des communistes chinois.

Commencée le 15 octobre 1934, la Longue Marche prit fin  le 19 octobre 1935 et coûta la vie à entre 90 000 et 100 000 hommes rien qu’au sein des troupes communistes.


Alors que les quatre premières campagnes de la guerre civile chinoise ont échoué de la même manière, l’Armée nationale révolutionnaire du Kuomintang, menée par Tchang Kaï-chek, engage la 5e campagne en changeant de stratégie. Elle demandera un an et un million de soldats de l’armée de Tchang Kaï-chek. Jusqu’alors, bien que supérieure en effectifs et en équipement, les combats l’ont toujours amenée loin de ses bases, en territoire hostile, sans réussir à mener de bataille décisive, jusqu’à ce que la contre-offensive lui occasionne de lourdes pertes. La stratégie adoptée pour cette campagne fut d’entourer les territoires communistes de blockhaus (création de points de défense le long du territoire conquis). Chaque village devait construire des blockhaus. Les régions encerclées subirent  bombardements et famine. Dans un même temps, l’Armée rouge prenant de l’assurance cherchait à abandonner la guerre de partisans pour s’engager dans une stratégie plus classique de défense du territoire. À partir de septembre 1933, le Soviet du Jiangxi, principal territoire de la République soviétique chinoise, est encerclé. Pour éviter d’être anéantie, l’Armée rouge chinoise décide l’année suivante d’effectuer une retraite stratégique.

Continuer la lecture de « La longue marche (1934-35). »

Le Parc géologique national de Zhangye Danxia (Chine).

Le parc géologique national de Zhangye Danxia (张掖丹霞国家地质公园 en chinois), également connu sous le nom de géoparc de Zhangye Danxia, est un parc géologique, à cheval entre les Xian de Linze et le xian autonome yugur de Sunan, dans la ville-préfecture de Zhangye, dans la province de Gansu, en Chine. D’une superficie de 510 km2, il a d’abord été un parc provincial avant d’être fait parc géologique national en 2011. Reconnu pour ses formations rocheuses colorées, il a été désigné par des médias chinois comme présentant l’un des plus beaux paysages de Chine.


Le parc est situé au pied des parois nord des monts Qilian, dans les xian autonome yugur de Linze et de Sunan. Les principales zones du relief Danxia se retrouvent ainsi à Kangle et Baiyin.

Le cœur du parc, Linze Danxia, est la partie la plus développée et visitée et se situe à 30 km à l’ouest du centre de Zhangye. Le 3 août 2014, un deuxième endroit d’importance, Binggou (冰沟), est inauguré sur la rive nord de la rivière Liyuan (梨园河). Binggou s’étend sur 300 km2, pour une altitude variant entre 1 500 et 2 500 mètres.

Continuer la lecture de « Le Parc géologique national de Zhangye Danxia (Chine). »

Deng Ying Chao, femme politique.

Deng Yingchao ( chinois simplifié :邓颖超; chinois traditionnel :鄧穎超; pinyin : Dèng Yǐngchāo ; 4 février 1904 – 11 juillet 1992) était la présidente de la Conférence consultative politique du peuple chinois de 1983 à 1988, membre du Parti communiste chinois et l’épouse du premier Premier ministre chinois , Zhou Enlai.


Avec une ascendance dans le comté de Guangshan (光山縣), Henan, elle est née Deng Wenshu (鄧文淑) à Nanning, Guangxi. Ayant grandi dans une famille pauvre, son père est décédé alors qu’elle était jeune et sa mère célibataire enseignait et pratiquait la médecine. Deng a étudié à l’école normale pour femmes de Beiyang. Deng a participé en tant que chef d’équipe au mouvement du 4 mai, où elle a rencontré Zhou Enlai en 1919. Ils se sont mariés le 8 août 1925 à Guangzhou. Deng a rejoint la Ligue de la jeunesse communiste de Chine (CYL) en 1924 et est devenu membre du Parti communiste chinois (PCC) en 1925. Après les massacres de la Terreur Blanche en 1927, Deng a travaillé clandestinement à Shanghai pendant cinq ans.

Deng était l’une des rares femmes à avoir survécu à la Longue Marche.  Cependant, pendant la Longue Marche, elle a développé une tuberculose pulmonaire.

Continuer la lecture de « Deng Ying Chao, femme politique. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.