Muhammad Farid Didi, dernier sultan des Maldives.

Le roi Muhammad Fareed Didi, (11 janvier 1901 – 27 mai  1969), fils du sultan prince Abdul Majeed Didi (Al Munthakhab Liarshi Dhaulathil Mahaldheebiyya) , était le dernier sultan des Maldives et le premier monarque maldivien à assumer le titre de “Roi” avec le style de “Sa Majesté”. Il fut le sultan des Maldives du 7 mars 1954 au 11 novembre 1968. Il fut renversé du trône en 1968 lorsque les Maldives devinrent une république et mourut l’année suivante aux Maldives.


Il a étudié au Royal College Colombo à Ceylan. Après avoir passé 7 ans à Ceylan ( Sri Lanka ), il revint et devint le premier ministre du sultan Hassan Nooraddine II le 16 décembre 1932. Il fut président du Majlis du peuple de 1933 à 1942.

Après la chute du président Mohamed Amin Didi, un référendum a eu lieu et le pays a de nouveau été déclaré sultanat. Un nouveau Majilis du peuple a été élu, l’ancien “Majilis du peuple” ayant été dissous après la fin de la révolution. Les membres du majilis spécial ont décidé de procéder à un vote secret pour élire un sultan, et le prince Mohammed Fareed Didi a été élu 84e sultan en 1954. Son premier Premier ministre était Ehgamugey Ibraahim Ali Didi (plus tard Ibraahim Faamuladheyri Kilegefaan). Le 11 décembre 1957, le Premier ministre a été contraint de démissionner et Velaanagey Ibrahim Nasir a été élu nouveau Premier ministre le lendemain.

Le 15 novembre 1967, un vote a eu lieu au parlement pour décider si les Maldives devaient continuer en tant que monarchie constitutionnelle ou devenir une république. Sur les 44 parlementaires, quarante ont voté en faveur d’une république. Le 15 mars 1968, un référendum national a eu lieu, au cours duquel 81,23% des suffrages exprimés se sont prononcés en faveur de l’établissement d’une république.La république a été déclarée le 11 novembre 1968, mettant ainsi fin à la monarchie vieille de 853 ans.

Après sa déposition du trône, le roi quitta le palais royal et se retira dans sa propre résidence (Maabagychaage, aujourd’hui le parlement) dans le quartier de Henveru. Il décède le 27 mai 1969 à Malé. Il a eu des funérailles d’État et a été enterré au cimetière de Galolhu.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.