Iba N’Diaye, peintre.

Iba N’Diaye, né en 1928 à Saint Louis (Sénégal) et mort  le 4 octobre 2008 à Paris, est un peintre français.


À quinze ans, élève du Lycée Faidherbe de Saint Louis il peint les affiches des deux cinémas de la ville.

En 1948 il s’installe à Paris où il fréquente les clubs de jazz et entreprend des études d’architecture à l’École des beaux-arts. C’est au sculpteur Zadkine qu’il doit la découverte de la sculpture traditionnelle du continent africain.

Il commence à voyager en Europe et visite les musées d’art.

Continuer la lecture de « Iba N’Diaye, peintre. »

Gustav Nachtigal, explorateur.

Gustav Nachtigal est un explorateur allemand, né le 23 février 1834 à Eichstedt et mort en mer le 20 avril 1885.


Après des études de médecine dans les universités de Halle, Wurtzbourg et Greifswald, il s’engage comme chirurgien dans l’armée. Trouvant le climat allemand préjudiciable à sa santé, il part pour Alger et Tunis et participe en tant que chirurgien à de nombreuses expéditions d’exploration.

Il est chargé par le roi de Prusse de remettre des cadeaux au sultan du Bornou pour le récompenser de sa bienveillance envers les Allemands. Ce voyage durera cinq ans. Parti de Tripoli en 1869, il traverse la région saharienne du Tibesti et atteint le Bornou en 1871, d’où il repart pour se diriger vers l’Est. Traversant le Baguirmi, le Ouaddaï et le Kordofan, il atteint Khartoum en 1874.

Continuer la lecture de « Gustav Nachtigal, explorateur. »

Heinrich Barth, explorateur, linguiste, géographe, ethnologue et anthropologue.

Heinrich Barth (né le 16 février 1821 à Hambourg – mort le 25 novembre 1865 à Berlin) est un explorateur de l’Afrique occidentale, mais aussi un linguiste, géographe, ethnologue et anthropologue allemand. Au cours d’une expédition organisée par le gouvernement britannique de 1849 à 1855 il subit les plus rudes épreuves pendant un voyage de près de 5 ans (1850-1855), sous un climat dévorant et parmi des populations inconnues et vit tomber autour de lui les deux autres membres de l’expédition. Après Alexander Gordon Laing et René Caillié, il fut le troisième explorateur à atteindre Tombouctou, en 1853. Il résolut l’énigme du lac Tchad et fut le premier à décrire la boucle du fleuve Niger.


Il voyagea en Italie de 1840, et de 1845 à 1848 exécuta autour de la Méditerranée un voyage archéologique, dont il publia le récit sous le titre Explorations des côtes de la Méditerranée (Berlin, 1849).

Continuer la lecture de « Heinrich Barth, explorateur, linguiste, géographe, ethnologue et anthropologue. »