Ismaïl Kadaré, écrivain.

Ismaïl Kadaré (souvent orthographié Ismail Kadare) est un écrivain albanais, né le 28 janvier 1936 à Gjirokastër, dans le Sud de l’Albanie.

Kadaré étudie les lettres à l’université de Tirana et à l’Institut de littérature Maxime-Gorki de Moscou. En 1960, la rupture avec l’Union soviétique l’oblige à revenir en Albanie où il entame une carrière de journaliste. Il commence à écrire très jeune, au milieu des années 1950, mais ne publie que quelques poèmes dans un premier temps.

En 1963, la parution de son premier roman Le Général de l’armée morte lui apporte la renommée, d’abord en Albanie et ensuite à l’étranger grâce à la traduction française de Jusuf Vrioni. Dès lors, son œuvre est vendue dans le monde entier et traduite dans plus de quarante-cinq langues. Kadaré est considéré comme l’un des plus grands écrivains et intellectuels européens du xxe siècle et, en plus, comme une voix universelle contre le totalitarisme.

Continuer la lecture de « Ismaïl Kadaré, écrivain. »

L’oignon.

L’oignon ou ognon (Allium cepa), prononcé, est une espèce de plantes herbacées bisannuelles de la famille des Amaryllidaceae, largement et depuis longtemps cultivée comme plante potagère pour ses bulbes de saveur et d’odeur fortes ou pour ses feuilles. Le terme désigne aussi le bulbe de cette plante récolté comme légume. Par extension, il désigne parfois familièrement en jardinage les bulbes d’autres plantes, généralement non comestibles (par exemple : oignon de tulipe).

L’oignon est utilisé à la fois comme légume et comme condiment.

Le bulbe de l’oignon se compose de bases épaissies de feuilles s’enveloppant les unes dans les autres. De façon générale on parle d’oignon pour tous les bulbes de liliacées, comme les tulipes.

L’échalote est une plante très voisine de l’oignon mais elle présente un nombre de points végétatifs par bulbe plus important. La saveur de l’échalote est également plus marquée que celle de l’oignon.

Continuer la lecture de « L’oignon. »

Clément XI, Pape.

Gianfrancesco Albani, né le 23 juillet 1649 à Urbino dans les Marches (Italie) et décédé le 19 mars 1721 à Rome, fut le 243e évêque de Rome, et donc pape de l’Église catholique qu’il gouverna de 1700 à sa mort en 1721, sous le nom de Clément XI (en latin Clemens XI, en italien Clemente XI).


D’origine albanaise, de Laç de Kurbini, son ancêtre, Michel Laçi, quitta l’Albanie avec ses deux fils, Georges et Philippe (combattants avec Skanderbeg) à cause des Turcs. Il s’installa à Urbino, en Italie, où il prit le nom d’Albani. Georges eut deux fils, Altobelli et Hannibal. Altobelli eut aussi deux fils, Horace et Charles. Horace s’installa à Rome, où il fut nommé sénateur par le pape Urbain. Charles était le père de Gianfrancesco.

Une autre branche de la famille Albani s’installa à Bergame, se distinguant avec Gian Girolamo Albani (1504-1591), chanoine, auteur d’ouvrages importants, qui devint cardinal en 1570.

Clément XI nomma cardinal son neveu Hannibal (1682-1751).

Continuer la lecture de « Clément XI, Pape. »