Frang Bardhi, ecclésiastique.

Frang Bardhi ou Frangu i Bardhë ( lat . Franciscus Blanchus, 1606 – Rome , 1643 ) était un prélat ecclésiastique albanais et un écrivain. Il se distingue parmi les premiers auteurs de la littérature albanaise, en tant que compilateur du premier dictionnaire albanais Dictionarum latino-epiroticum , publié à Rome en 1635.  Il a servi comme évêque de Sapa dans le années 1635-1644.


Frang, fils de Mark, est né en 1606 à Zadrima, dans une famille proéminente qui avait donné du clergé et des évêques à l’Église catholique ainsi que des soldats pour la République de Venise. Il a reçu ses premières leçons de ses proches et a ensuite été envoyé étudier au Collège de Lorette et à Rome, afin de revenir et devenir évêque de Zadrima, comme l’étaient les aspirations de sa famille. Au cours de sa scolarité, il a reçu des cours sur les services religieux ainsi que sur les langues étrangères, une époque où il aurait acquis des connaissances en slave et en turc. Il a poursuivi la deuxième phase d’études au Collège illyrien de Lorette en 1628, puis a continué en 1633 – en tant que premier étudiant albanais – au Collège urbain de Fide Propaganda, où il a terminé ses études approfondies et aura perfectionné ses connaissances. du latin et de l’italien. Après avoir reçu son doctorat en théologie, il a été nommé évêque de Sapa, sans être auparavant curé à l’époque de la papauté d’ Urbain VIII.

Continuer la lecture de « Frang Bardhi, ecclésiastique. »

Vitus Jonassen Béring, explorateur.

Vitus Jonassen Béring (parfois écrit Behring), né le 12 août 1681 à Horsens dans le Jutland, mort le 8 décembre 1741 (19 décembre 1741 dans le calendrier grégorien) sur l’île Béring, près de la péninsule du Kamtchatka, est un explorateur danois au service de la marine russe, un capitaine-komandor connu parmi les marins russes sous le nom d’« Ivan Ivanovitch Bering ».

Il découvrit le détroit, à qui son nom a été donné, qui sépare le continent asiatique et le continent américain, ainsi que les côtes de la région (Alaska, Kamtchatka, Îles Aléoutiennes etc.)


Vitus Béring naquit dans la ville portuaire de Horsens au Danemark, fils d’Anne Pedderdatter et de Jonas Svendsen, inspecteur des douanes et commissaire d’église. Il fut baptisé dans l’église luthérienne le 12 août 1681, du nom d’un grand-oncle maternel, Vitus Pedersen Béring, qui était chroniqueur à la cour royale et qui n’était pas mort depuis longtemps au moment de la naissance de Vitus Jonassen Béring. La famille jouissait d’une sécurité financière raisonnable. Les deux demi-frères aînés de Vitus étaient tous deux inscrits à l’Université de Copenhague. Béring ne fit pas de même et s’engagea sur un navire à l’âge de 15 ans.

Continuer la lecture de « Vitus Jonassen Béring, explorateur. »

Isa Boletini, homme politique.

Isa Boletini (né le 15 janvier 1864 à Boletin et mort le 23 ou 24 janvier 1916 à Podgorica) est un commandant, homme politique, combattant et rilindas (Mouvement de renaissance nationale en Albanie) Albanais du Kosovo.


Boletini naît à Boletin, un village dans la région de Mitrovica. Il rejoint les forces albanaises de la Ligue de Prizren à seulement 17 ans et combat à la bataille de Slivova contre l’Empire ottoman. Plus tard, Boletini devient une figure importante de la résistance albanaise contre les Ottomans, la Serbie et le Monténégro.

À la fin du XIXe siècle, Boletini est membre des mouvements albanais qui cherchent l’autonomie de l’Albanie et l’unification des vilayets albanaises (Kosova, Shkodra, Manastir et Ioannina). En 1902, Boletini est expulsé du territoire albanais par les Ottomans et envoyé à İstanbul, où il demeure jusqu’en 1906.

Continuer la lecture de « Isa Boletini, homme politique. »