Jacqueline Kennedy-Onassis, ex première dame des Etats-unis.

Jacqueline Kennedy-Onassis, née Jacqueline Lee Bouvier le 28 juillet 1929 à Southampton et morte le 19 mai 1994 à New York, surnommée « Jackie », est une personnalité américaine, mariée en premières noces au futur 35e président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy.

Elle a été la Première dame des États-Unis du 20 janvier 1961 au 22 novembre 1963, date de la mort de son époux, assassiné à ses côtés dans une rue de Dallas. Grâce à son élégance, sa culture et sa beauté, elle est devenue l’une des Premières dames les plus populaires et les plus photographiées.

En 1968, elle épouse en secondes noces l’armateur et milliardaire grec Aristote Onassis. Durant les dernières années de sa vie, elle vit à New York aux côtés de Maurice Tempelsman puis meurt des suites d’un cancer.

Continuer la lecture de « Jacqueline Kennedy-Onassis, ex première dame des Etats-unis. »

Stevie Wonder, auteur-compositeur-interprète.

Stevie Wonder, né Stevland Hardaway Judkins le 13 mai 1950 à Saginaw (Michigan), est un auteur-compositeur-interprète américain. Aveugle depuis sa petite enfance, il est considéré comme l’un des plus grands artistes américains de la seconde moitié du XXe siècle et possède l’une des carrières les plus prolifiques de la musique populaire américaine.

Sa discographie, commencée dès l’âge de 11 ans, compte en 2018 pas moins de 26 albums studio, trois albums de musique de film, quatre albums live et 98 singles. Par ailleurs, aux États-Unis, 49 de ses chansons ont figuré dans le Top 40 et 10 à la première place du Billboard Hot 100. Au total dans le monde, 32 de ses singles ont été no 1 des ventes de disques.

Continuer la lecture de « Stevie Wonder, auteur-compositeur-interprète. »

Le mouflon à manchettes.

Le Mouflon à manchettes est un animal robuste avec un cou court et gras et une tête allongée avec un front large. Son pelage est fauve, avec des poils durs, gros, raides et avec un duvet fin et bouclé. Des poils fauves pendent le long de la gorge jusqu’à la face antérieure des pattes. Chez les mâles, ils sont très longs et plus longs que chez les femelles. Ses cornes (jusqu’à 88 cm chez le mâle et 45 chez la femelle) s’enroulent en demi-cercle avec une
courbure assez ouverte. Elles sont triangulaires à la base et plutôt de type hétéronyme. Elles peuvent servir à la détermination de l’âge dans les populations sauvages du fait des arrêts de croissance annuels. En Espagne, les mâles et les femelles peuvent atteindre respectivement une hauteur au garrot de 110 cm et de 90 cm, et un poids de 150 kg et de 70 kg.

Le Mouflon à manchettes habite des régions rocheuses et escarpées entre 200 et 4100 m, évitant toutefois les zones enneigées. Sa stupéfiante agilité sur les supports les plus difficiles et son mimétisme faisaient dire aux habitants du Tibesti « mouflon comme le diable ». Dans ses habitats d’introduction, il utilise l’espace en fonction de la saison. Il recherche en hiver les pentes exposées plein sud, plus chaudes, et en été les versants nord, plus frais et avec de meilleurs pâturages. Il préfère des zones plus ouvertes et pentues pendant la saison de reproduction (printemps), les zones boisées en été et les pâturages en automne (rut) et en l’hiver. En Espagne, le maquis et la forêt représentent 45 à 65% des habitats utilisés. Dans les régions arides, il fréquente également des zones boisées pendant le rut.

Continuer la lecture de « Le mouflon à manchettes. »