Simon Bolivar, Général et homme d’état.

Issu d’une riche famille créole de Caracas, Simón Bolívar étudie en Europe et parcourt en tous sens le Vieux Continent. Il fait à Rome le serment de libérer l’Amérique hispanique de la tutelle de Madrid.

Il deviendra le plus grand héros de l’Amérique hispanique, au point de n’être plus connu que sous le surnom de «Libertador» (le «Libérateur») et d’avoir donné son nom à un pays andin, la Bolivie…

Bolívar a 24 ans quand il revient au Venezuela en 1807. Trois ans plus tard, en 1810, l’année de l’émancipation hispano-américaine, il se rallie à la municipalité insurrectionnelle qui enlève le pouvoir au représentant de Madrid.

Continuer la lecture de « Simon Bolivar, Général et homme d’état. »

Le sloughi.

Le sloughi, également appelé lévrier arabe ou lévrier berbère, est un lévrier originaire d’Afrique du Nord. La Fédération cynologique internationale le classe dans le groupe 10, lévriers, section 3, standard no 188. Il est utilisé pour la chasse et la garde de troupeau.

Le sloughi se retrouve au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en Libye. En 1998, la Fédération cynologique internationale (FCI) indique que le Maroc, qui en détient le standard, dispose du plus grand nombre de sloughis. En 2008, la FCI a également reconnu l’Algérie, la Tunisie et la Libye comme pays d’origine du sloughi.


Continuer la lecture de « Le sloughi. »

Lorenzo Costa, peintre.

Lorenzo Costa le Vieux, Lorenzo Costa il Vecchio (Ferrare, 1460 – Mantoue, 9 mars 1535) est un peintre italien de la fin du XVe siècle et du début du XVIe siècle de la haute Renaissance, se rattachant à l’école de Ferrare.


Fils d’Ottavio Costa, Lorenzo Costa naît à Ferrare en 1460.

Lorenzo Costa est le père d’Ippolito Costa, lui-même celui de Lorenzo Costa le Jeune Lorenzo Costa il Giovane.

Il part à Florence, attiré selon Vasari par la réputation de Benozzo Gozzoli et d’autres peintres toscans. Il y étudie les artistes et où il devient le disciple de Gozzoli.

Continuer la lecture de « Lorenzo Costa, peintre. »