L’église Notre-Dame des missions à Epinay-sur-Seine (Seine-saint-Denis).

L’église Notre-Dame-des-Missions-du-cygne-d’Enghien (dite aussi église Notre-Dame-des-Missions d’Épinay-sur-Seine) est formée par la chapelle Notre-Dame-des-Missions présentée à l’Exposition coloniale internationale en 1931 par l’architecte Paul Tournon puis reconstruite en 1932 à Épinay-sur-Seine (département de la Seine, actuelle Seine-Saint-Denis). Elle fait partie des églises des paroisses d’Epinay-sur-Seine au sein du diocèse de Saint-Denis.


Lors que la France avait décidé d’exclure depuis 1878 les édifices religieux des expositions universelles, l’exposition coloniale internationale de 1931 au bois de Vincennes, qui accorde une place importante au pavillon des Missions de Paul Tournon justifiée par l’importante contribution des missionnaires catholiques et protestants à l’assistance à la conversion et à son rôle déterminant dans mission « civilisatrice » de la Nation française. Le pavillon est érigé « à la gloire de la conquête missionnaire de l’église catholique à travers les pays et les siècles ». La chapelle des missions catholiques est édifiée par Tournon, à l’instigation du maréchal Hubert Lyautey et de l’amiral Lucien Lacaze, entre 1929 et 1931 .

Continuer la lecture de « L’église Notre-Dame des missions à Epinay-sur-Seine (Seine-saint-Denis). »

Sophie Germain, mathématicienne, physicienne et philosophe.

Sophie Germain (1776-1831) est une mathématicienne, physicienne et philosophe française. Elle est connue pour le théorème d’arithmétique qui porte son nom, pour ses échanges avec le mathématicien Carl Friedrich Gauss et pour ses travaux sur l’élasticité des corps.

Pour pouvoir se consacrer aux mathématiques, alors réservées aux hommes, elle utilisa un nom d’emprunt de 1794 à 1807 : Antoine Auguste Le Blanc.


Marie-Sophie Germain naît le 1er avril 1776 rue Saint-Denis à Paris1 au sein d’une famille bourgeoise, aisée et cultivée, un milieu social qui jouera les premiers rôles à cette époque pré-révolutionnaire. Elle est la deuxième fille d’Ambroise-François Germain (1726–1821), commerçant en soie et tissusn 2 et de son épouse Marie-Madeleine Gruguelu. La bibliothèque d’Ambroise-François Germain compte plusieurs écrits mathématiques, dont le Cours de mathématiques à l’usage des gardes du pavillon et de la marine (1766) d’Étienne Bézout et l’Histoire des mathématiques (1758) de Jean-Étienne Montucla.

Continuer la lecture de « Sophie Germain, mathématicienne, physicienne et philosophe. »

Pierre Messmer, homme politique.

Pierre Messmer, né le 20 mars 1916 à Vincennes (Seine) et mort le 29 août 2007 à Paris, est un homme d’État français.

Engagé dans les Forces françaises libres (FFL), il est après-guerre administrateur colonial. Ministre des Armées du général de Gaulle de 1960 à 1969, il est nommé ministre d’État, chargé des Départements et Territoires d’Outre-Mer en 1971.

Pierre Messmer occupe le poste de Premier ministre du 5 juillet 1972 au 27 mai 1974, sous la présidence de Georges Pompidou et l’intérim d’Alain Poher. Il est également maire de Sarrebourg de 1971 à 1989 et président du conseil régional de Lorraine de 1978 à 1979.

Chancelier de l’ordre de la Libération et chancelier honoraire de l’Institut de France, il est membre de l’Académie française de 1999 à sa mort.

Continuer la lecture de « Pierre Messmer, homme politique. »