Le pont levant Jacques Chaban-Delmas à Bordeaux (Gironde).

Le pont Jacques-Chaban-Delmas, à Bordeaux, est un pont levant franchissant la Garonne entre le pont de pierre et le pont d’Aquitaine. Il se situe dans le prolongement de la rue Lucien-Faure et relie le quai de Bacalan au quai de Brazza, au nord de La Bastide, d’où son nom initial de pont Bacalan-Bastide. Le conseil municipal de la ville de Bordeaux a décidé le 22 octobre 2012 de le baptiser du nom de « Jacques Chaban-Delmas », l’ancien maire de Bordeaux.

Les travaux se sont déroulés d’octobre 2009 à fin décembre 2012. L’ouvrage a été mis en service et ouvert à la circulation le lundi 18 mars 2013, deux jours après son inauguration. L’exploitation et la maintenance de l’ouvrage sont sous la responsabilité de la société Eiffage.

Continuer la lecture de « Le pont levant Jacques Chaban-Delmas à Bordeaux (Gironde). »

Le salon international de l’agriculture, Paris.

Le Salon international de l’agriculture (couramment désigné, en abrégé, Salon de l’agriculture) est une foire-exposition annuelle organisée à Paris au parc des expositions de la porte de Versailles dans la dernière semaine du mois de février ou dans la première semaine du mois de mars. C’est la plus importante foire agricole de France, très orientée vers le grand public.


L’organisation de concours officiels, notamment à l’occasion de réunions de comices agricoles locaux, avec attribution de prix, s’inspire des initiatives privées du XVIIIe siècle. En 1843, une véritable organisation se met en place à l’initiative de l’Inspecteur Général des Écoles vétérinaires Yvart avec la création, par arrêté ministériel du 31 mars 1843, du premier concours officiel d’animaux de boucherie qui cherche à rivaliser avec les progrès réalisés par les éleveurs anglais dans l’amélioration des races animales. De 1844 à 1867, ce concours « des animaux gras » se tient à Poissy, puis à Versailles, pour entrer enfin dans la capitale, au Champ de Mars en 1855 pour le « premier Concours agricole universel ».

Continuer la lecture de « Le salon international de l’agriculture, Paris. »

Raphaël Élizé, homme politique.

Raphaël Élizé, né le 4 février 1891 au Lamentin (Martinique) et mort le 9 février 1945 à Buchenwald, est un homme politique français.

Maire de Sablé-sur-Sarthe, il est connu pour avoir été l’un des premiers maires métis ou noir, d’une commune de France métropolitaine, ce qui est partiellement inexact.


Sa famille est originaire de la Martinique. Son père Augustin est fonctionnaire des impôts et un franc-maçon de haut grade. Lui et son épouse Jeanne auront 8 enfants. Son grand-père paternel Gustave est charpentier de marine et conseiller municipal. Né esclave, celui-ci a été affranchi en 1832, à l’âge de 9 ans ainsi que sa mère Élize (d’où la famille Élizé tient son nom) à l’âge de 33 ans. Il est noté alors qu’elle était « lessivière » et son fils « mulâtre » ce qui signifie que son père devait être un blanc mais on ne sait rien de lui. Du côté maternel, on trouve également des esclaves mais aussi des blancs créoles dont Pierre-Timothée Le Camus (c. 1738 à Heuilley-Cotton en Champagne – 1810 à Fort-Royal, actuel Fort-de-France), procureur de la Martinique et esclavagiste notoire. La famille Élizé est typique de cette communauté des métis qui à cette époque était bien distincte[De quoi ?] aux Antilles. Chez les Élizé, les études et les valeurs républicaines sont importantes.

Continuer la lecture de « Raphaël Élizé, homme politique. »