Le siège de Tournoël (1213).

Le siège de Tournoël a eu lieu en décembre 1213 au château de Tournoël, actuelle commune de Volvic, dans le cadre de la conquête de l’Auvergne par le roi Philippe-Auguste. Il opposa les troupes auvergnates menées par Gualeran de Corbelles aux troupes du roi de France.


En 1210, à la suite du conflit l’opposant à son frère l’évêque, le comte d’Auvergne Guy II prend l’abbaye de Mozac et la met à sac, son frère l’évêque de Clermont, Robert, fait appel au roi de France pour venir à son secours. Philippe-Auguste y voit l’occasion d’annexer l’Auvergne alors théoriquement alliée à l’Angleterre. Le conflit entre frères et leurs partisans tourne rapidement en guerre civile auvergnate.

Philippe Auguste décide d’intervenir et part à la conquête de l’Auvergne à l’aide de Guy de Dampierre, récemment devenu seigneur de Bourbon, et du mercenaire gallois Cadoc. L’armée française aurait pris 120 châteaux avant de s’attaquer au dernier bastion libre du comte d’Auvergne, le château de Tournoël. Guy II est pris lors du siège de la ville voisine de Riom mais son commandant Gualeran de Corbelles et son fils, futur Guillaume X résistent encore.

Continuer la lecture de « Le siège de Tournoël (1213). »

La bataille de Muret (1213).

La bataille de Muret eut lieu le 12 septembre 1213 près de Muret, dans la plaine à 25 km au sud de Toulouse dans le cadre de la croisade des albigeois. C’est une bataille importante où se sont affrontés Raymond VI, comte de Toulouse, et ses alliés Raymond-Roger, comte de Foix; Pierre le Catholique, roi d’Aragon, comte de Barcelone et seigneur de Montpellier; et Bernard IV de Comminges, et les troupes croisées commandées par Simon de Montfort.

Lassé de l’ingérence et des assauts du parti du pape et des croisés, et renforcé par le prestige de la victoire de Las Navas de Tolosa sur les Maures (1212), le roi d’Aragon ose finalement soutenir son allié toulousain, tolérant envers les cathares. Le roi et ses vassaux ou alliés attaquent la forteresse de Muret conquise en 1212 par Simon de Montfort. Celui-ci est en claire infériorité numérique, mais la place tient. Pierre II d’Aragon est tué dans la bataille, son fils est fait prisonnier par les croisés et les milices toulousaines sont massacrées. Simon de Montfort, en gagnant la bataille de Muret, va marquer le prélude de la domination française sur le Languedoc et la fin de l’expansion de la couronne d’Aragon au nord.

Continuer la lecture de « La bataille de Muret (1213). »

La mode (habillement).

La mode (ou les modes), et plus précisément la mode vestimentaire, désigne la manière de se vêtir, conformément au goût d’une époque dans une région donnée. C’est un phénomène impliquant le collectif via la société, le regard qu’elle renvoie, les codes qu’elle impose et le goût individuel.

La mode est l’une des plus puissantes industries du monde : elle représente 6 % de la consommation mondiale et elle est en croissance constante.

La mode concerne non seulement le vêtement mais aussi les accessoires, le maquillage, le parfum et même les modifications corporelles. Les facteurs déterminant la mode sont parfois une recherche esthétique (notamment pour les grands créateurs). Néanmoins, la mode est aussi déterminée par d’autres facteurs, pour ceux qui la suivent : un moyen d’affirmer son rang social, son groupe social, son pouvoir d’achat et sa personnalité ; ou bien pour les créateurs qui imitent, un moyen commode de gagner de l’argent et du succès.

Continuer la lecture de « La mode (habillement). »