Les schtroumpfs.

Les Schtroumpfs est une série de bande dessinée jeunesse belge créée par Peyo en 1958 racontant l’histoire d’un peuple imaginaire de petites créatures bleues logeant dans un village champignon au milieu d’une vaste forêt. Les seize premiers albums ont été publiés par leur auteur. Depuis sa mort le 24 décembre 1992, son fils Thierry Culliford dirige l’édition des nouveaux albums.

En 2013, 25 millions d’albums des Schtroumpfs avaient été vendus dans le monde entier, ainsi que 300 millions de figurines, 40 millions de disques et CD et 8 millions de DVD. En 2011, une planche originale des Schtroumpfs Noirs, dessinée par Peyo, s’est vendue à 68 000 euros, ce qui établit un nouveau record.

Continuer la lecture de « Les schtroumpfs. »

Abraham Hans, enseignant et écrivain.

Abraham Hans ( Sint-Maria-Horebeke , 12 février 1882 – Knokke , 6 juillet 1939 ) était un enseignant belge d’origine néerlandaise qui s’est fait connaître en Belgique en tant qu’écrivain . Ses livres les plus connus sont De gek van de Molenberg (1929) et Bakelandt et sa grande bande de voleurs des Vrijbos (1910), qui, entre autres, ont inspiré la série de bandes dessinées Bakelandt du même nom de Hec Leemans.


Hans est né dans  une famille protestante d’origine néerlandaise dans le hameau protestant de Korsele (de Geuzenhoek ) à Sint-Maria-Horebeke . La famille protestante s’installe à Roulers en 1887 , où une nouvelle communauté protestante est fondée sous l’influence de l’industriel Henri Tant . En 1896, Hans a obtenu son diplôme d’études à Gelderland. Afin d’enseigner en Belgique, il a également obtenu le diplôme d’études belge de l’ école normale de Gand . En 1903, Abraham Hans part pour Sluis, où il se marierait en 1907. Cette même année, il publie son premier recueil de nouvelles. À partir de 1910, la prose de Hans paraît régulièrement. À partir de 1913, il travaille comme journaliste pour Het Laatste Nieuws . Au déclenchement de la Première Guerre mondiale , la famille déménage à Zeeuws-Vlaanderen .

Continuer la lecture de « Abraham Hans, enseignant et écrivain. »

Louis Paul Boon, écrivain et poète.

Louis Paul Boon, né à Alost le 15 mars 1912 et mort à Erembodegem le 10 mai 1979, est un écrivain et poète belge d’expression néerlandaise. Considéré comme l’un des auteurs majeurs de langue néerlandaise du XXe siècle, il a délaissé la langue littéraire des Pays-Bas pour colorer son style de mots et d’expressions régionaux flamands. Vers la fin des années 1970, le nom de Boon a été avancé pour le Prix Nobel de littérature.

Autodidacte, son socialisme libertaire s’accompagne d’une grande diversité dans la technique romanesque et de nuances dans la psychologie de ses personnages, son style débraillé, mais parcouru d’un grand souffle, anime le monde chaotique que forment les fresques grises du monde ouvrier.


Lodewijk Paul Aalbrecht Boon est né à Alost dans une famille de la classe ouvrière. Il a quitté l’école à l’âge de 16 ans pour travailler pour son père comme peintre automobile. Le soir et les week-ends, il étudiait l’art à l’Académie des Beaux-Arts d’Alost, mais a dû bientôt abandonner les cours par manque d’argent.

Continuer la lecture de « Louis Paul Boon, écrivain et poète. »