Ville de Liège (Belgique).

Liège, anciennement écrit Liége ;  aussi surnommée « La Cité ardente », est une ville francophone de l’est de la Belgique. Elle est le chef-lieu de la province de Liège et la capitale économique de la Wallonie. De 972 à 1795, elle fut la capitale de la Principauté de Liège. Du VIIIe au XVIe siècle, elle fut le siège du vaste évêché de Liège, héritier de la Civitas Tungrorum.

En 2013, Liège compte quelque 200 000 habitants. Son agglomération est peuplée d’environ 700 000 habitants. Par le nombre d’habitants, c’est la première agglomération wallonne, la troisième agglomération de Belgique après Bruxelles et Anvers et la quatrième commune après Anvers, Gand et Charleroi.

Continuer la lecture de « Ville de Liège (Belgique). »

Frans Van Cauwelaert, homme politique.

Frans Van Cauwelaert, né le 10 janvier 1880 à Lombeek-Notre-Dame et mort le 17 mai 1961 à Anvers, est un politicien belge. Il fut une figure de proue du mouvement flamand, professeur de psychologie, bourgmestre d’Anvers, cofondateur du journal De Standaard, avocat et auteur.


Van Cauwelaert était le fils d’un paysan flamand. Il fit ses études secondaires au Petit séminaire à Hoogstraten, où il était interdit aux élèves de parler leur langue maternelle, le néerlandais. Il reçut son doctorat en philosophie et en droit à l’université catholique de Louvain et fut actif au sein d’une association catholique d’étudiants flamands, l’Algemeen Katholiek Vlaams Studentenverbond. Ce groupe flamingant aspirait à l’enseignement supérieur dans leur propre langue. Pendant ses études, il a également été membre de la rédaction de Ons Leven (Notre Vie), le magazine d’une association estudiantine catholique, le Katholiek Vlaams Hoogstudentenverbod de Louvain.

Continuer la lecture de « Frans Van Cauwelaert, homme politique. »

François-Auguste Gevaert, compositeur.

François-Auguste Gevaert est un compositeur et théoricien de la musique belge, né le 31 juillet 1828 à Huysse (Kruisem), près d’Audenarde, et mort le 24 décembre 1908 à Bruxelles.


Son père était boulanger et il prévoyait d’exercer la même profession. Sur des conseils avisés, il a été autorisé à étudier la musique.

Il intégra en 1841 le conservatoire de Gand, où il a suivi les cours de Sommere et de Martin-Joseph Mengal. Il fut alors nommé organiste de l’église jésuite.

Ses compositions ont bientôt attiré l’attention, et il a gagné un voyage de deux ans lors d’un prix. Ce voyage a été retardé, le temps de produire son premier opéra.

Continuer la lecture de « François-Auguste Gevaert, compositeur. »