Bob et Bobette, héros de bande dessinée.

Bob et Bobette (en néerlandais : Suske en Wiske)n 1 est une série de bande dessinée belge de langue néerlandaise, créée par Willy Vandersteen en 1945 dans le quotidien De Nieuwe Standaard où elle paraît jusqu’en 1974.

Reprise à partir des années 1970 par Paul Geerts, puis Marc Verhaegen et actuellement Peter Van Gucht (scénario) et Luc Morjaeu (dessin), elle compte à ce jour 350 albums publiés, ce qui fait d’elle la bande dessinée la plus ancienne du Benelux toujours en cours de publication.

Elle est publiée en France dans le Journal de Tintin entre 1950 et 1958, éditée en album en France depuis 1951 par les éditions Erasmen puis, à partir de 1989, directement par l’éditeur belge Standaard.

Les histoires ont toujours été principalement de nature humoristique, souvent avec un ton moralisateur Elles comportent parfois un thème social plus ou moins actuel. Toutes sortes d’éléments du folklore (flamand et néerlandais), des contes de fées bien connus, des contes populaires, de l’histoire et de la mythologie forment souvent le point de départ d’une aventure.

Continuer la lecture de « Bob et Bobette, héros de bande dessinée. »

Corneille Jean François Heymans, toxicologue et pharmacologue.

Corneille Jean François Heymans, né le 28 mars 1892 à Gand, Belgique et mort le 18 juillet 1968 à Knokke, Belgique, est un toxicologue et pharmacologue belge. Il est lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine de 1938.


Son père, Jean-François Heymans, est professeur de pharmacologie et recteur de l’université de Gand. Il a fondé l’Institut de pharmacologie et thérapie J. F. Heymans à la même université. C’est à cet endroit que Corneille travaille en collaboration avec son père.

Heymans amasse une foule de connaissances nouvelles dans les domaines de la toxicologie et de la pharmacologie, en pleine élucidation à cette époque, au carrefour de la chimie et de la physiologie :  les barorécepteurs (cellules sensibles à la pression artérielles), les chimiorécepteurs (cellules spécialisées dans la réception de certaines substances chimiques messagers, l’hypertension d’origine nerveuse, des substances antagonistes de la nicotine, des drogues curarisantes (c’est-à-dire à effet paralysant à l’instar du curare), et bien d’autres.

Continuer la lecture de « Corneille Jean François Heymans, toxicologue et pharmacologue. »

La bière.

La bière est une boisson alcoolisée obtenue par fermentation alcoolique d’un moût de produits végétaux amylacés tels que l’orge, le maïs, le riz, la banane, le manioc… Ce moût est obtenu à l’issue d’une étape importante de la fabrication de la bière, le brassage, opération à l’origine des vocables brasseur et brasserie. C’est la plus ancienne boisson alcoolisée connue au monde et la boisson la plus consommée après l’eau et le thé.

La bière actuelle (à partir du Moyen Âge) est généralement produite à partir d’eau, de malt d’orge (parfois additionnée d’autres céréales) et de houblon. Ce dernier, en particulier, apporte un parfum et de l’amertume à la bière et agit comme conservateur. Cette boisson est consommée à la pression, en bouteille ou en canette. La production de bière est réalisée industriellement ou artisanalement dans une brasserie, tout en étant possible par le particulier. En Europe francophone, les régions traditionnelles de la bière sont l’Alsace, le Nord-Pas-de-Calais et la Belgique.

Continuer la lecture de « La bière. »