Le Nord 2501, dit “Noratlas”.

Le Nord 2501, communément appelé Noratlas et surnommé la Grise, est un avion de transport militaire français. Il s’agit d’un bimoteur bipoutre à ailes hautes, réalisé par Nord-Aviation à la fin des années 1940. Construit à un peu plus de 400 exemplaires, dont certains destinés au transport civil de passagers, il a été utilisé par une dizaine de pays jusqu’à la fin des années 1990.


En 1947, un appel d’offres est lancé pour un avion de transport, destiné à équiper l’Armée de l’air française d’un appareil moderne en remplacement des différents avions qu’elle utilise à l’époque. Le projet Nord 2500, proposé par Nord-Aviation, est retenu et deux prototypes sont commandés en 1948. Le premier d’entre eux fait son vol inaugural le 10 septembre 1949 sur l’aérodrome de Melun-Villaroche, équipé de deux SNECMA Gnome et Rhône 14R de 1 600 ch chacun et piloté par Claude Chautemps.

Continuer la lecture de « Le Nord 2501, dit “Noratlas”. »

Le Dassault “Mystère IV”.

Le Dassault MD-454 Mystère IV était un chasseur de jour français des années 1950, qui connut une longue carrière en France, où il resta en service jusqu’en 1982. De nombreux exemplaires ont été exportés en Inde et en Israël.


Le 2 août 1951, la société Dassault Aviation signe un marché avec le Service technique de l’aéronautique pour la réalisation d’un prototype plus évolué que le chasseur Mystère II, et pouvant atteindre Mach 1 en piqué, mais sans que soit envisagée une production en série. Une nouvelle voilure est dessinée pour l’appareil, nommé MD-454 Mystère IV. Par rapport à l’aile du Mystère II, elle est dotée d’un profil biconvexe, d’une plus forte flèche (38° contre 30°) et plus mince (7,5 % au lieu de 9 %). Le fuselage, plus affiné, de section circulaire dans ses parties avant et arrière, a une partie centrale de section piriforme à large base.

Continuer la lecture de « Le Dassault “Mystère IV”. »

Jean Dagnaux, aviateur.

Jean Dagnaux, né à Montbéliard (Doubs) le 28 novembre 1891 et mort au combat dans la nuit du 17 au 18 mai 1940 à la Vallée-au-Blé (Aisne), est un as français de l’aviation, surnommé « l’as à la jambe de bois ».


Breveté observateur en juin 1915, il vole sur un avion Maurice Farman dans l’escadrille 63. Le 6 février 1916, son avion est criblé de balles. Dagnaux doit être amputé d’une jambe, mais il décide de continuer à voler. Il rejoint l’escadrille C11 en mai 1917, puis l’escadrille 12 sur Breguet XIV. Il passe son brevet de pilote le 2 septembre 1918. Fait Chevalier de la Légion d’honneur, il reçoit en outre la croix de guerre avec 8 palmes et 5 étoiles à l’armistice de 1918.

Continuer la lecture de « Jean Dagnaux, aviateur. »