Jean Dagnaux, aviateur.

Jean Dagnaux, né à Montbéliard (Doubs) le 28 novembre 1891 et mort au combat dans la nuit du 17 au 18 mai 1940 à la Vallée-au-Blé (Aisne), est un as français de l’aviation, surnommé « l’as à la jambe de bois ».


Breveté observateur en juin 1915, il vole sur un avion Maurice Farman dans l’escadrille 63. Le 6 février 1916, son avion est criblé de balles. Dagnaux doit être amputé d’une jambe, mais il décide de continuer à voler. Il rejoint l’escadrille C11 en mai 1917, puis l’escadrille 12 sur Breguet XIV. Il passe son brevet de pilote le 2 septembre 1918. Fait Chevalier de la Légion d’honneur, il reçoit en outre la croix de guerre avec 8 palmes et 5 étoiles à l’armistice de 1918.

Jean Dagnaux, carte maximum, Paris, 8/05/1949.

En 1919, il réalise un raid vers Le Caire, puis en 1920 vers Tombouctou. Il fonde en 1928 une compagnie transafricaine, la Régie Air Afrique, ouvrant de nombreuses routes aériennes (première liaison aérienne France-Madagascar en 1927).

Engagé comme commandant en 1939, il est promu lieutenant-colonel de la 34e escadre de bombardement. Le 17 mai 1940, il part en mission de reconnaissance. Son avion est abattu par la flak au-dessus de l’Aisne et s’écrase dans le village de La Vallée-au-Blé.

La Régie Air Afrique sera supprimée le 24 janvier 1941 par le Gouvernement de Vichy.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.