Philatélie thématique

Jaroslav Vožniak, peintre et graveur.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Philatélie thématique
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :2 mars 2024
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Jaroslav Vožniak (26 avril 1933 Suchodol - 12 mai 2005 Prague) était un peintre et graveur tchèque, membre du groupe d'artistes Šmidra. Jaroslav Vožniak a suivi une formation de lithographe de reproduction entre 1949 et 1951. Il a obtenu son diplôme en 1952 et la même année, il a commencé ses études à l' Académie des arts et métiers de Prague auprès du professeur Karel Svolinský. En 1954, il rejoint l' Académie des Beaux-Arts dans l'atelier du professeur Vladimir Silovský. Il obtient son diplôme en 1959. À partir de 1955, il est membre du groupe Šmidra. Il expose individuellement à partir de 1964 (Musée Roztoky), dans des expositions communes Objet (Prague, 1965), avec le groupe Šmidra (Ostrov nad Ohří, 1965) et avec le groupe Umělecká beseda à Prague (1966). Lors du transport des tableaux vers l'exposition Vožniak à Roztoky (1964), le vent a emporté le plus grand tableau intitulé Icare (1958-1959) et l'a emporté dans la rivière. Le tableau endommagé a été retrouvé après de nombreuses années dans le grenier d'une maison, restaurée en 2019-2020 et exposée à la Galerie d'art moderne de Roudnice nad Labem en 2021. Du début des années 1960 jusqu'en 1965, il travaille comme veilleur de…

Continuer la lectureJaroslav Vožniak, peintre et graveur.

La Perliculture.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Philatélie thématique
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :29 février 2024
  • Temps de lecture :14 min de lecture

La perliculture ou nacroculture désigne l'activité humaine qui consiste à cultiver les huîtres perlières, soit à les élever, à les greffer et à les entretenir pour en obtenir des perles de qualité. Les premiers essais de culture des perles sont anciens : les Chinois introduisaient des statuettes de Bouddha dans les huîtres en guise de nucléus, les Araméens de petites figurines en terre cuite représentant des animaux. Le Suédois Carl von Linné et un Français font des essais, mais ce sont les Japonais To Kichi Nishikawa, Tatsuhei Mise et surtout Mikimoto Kōkichi (1858-1954) qui réussissent à mettre la technique au point, et en font une industrie. Beaucoup d'huîtres meurent après la greffe : environ dix pour cent immédiatement, et dix pour cent dans les deux ans. Un tiers des huîtres rejettent le nucléus et la nacre sécrétée par le greffon forme alors un keshi (graine de pavot en japonais), une sorte de perle manquée. Un cinquième des huîtres greffées produisent une perle inutilisable. Sur les trente pour cent de greffons donnant une perle utilisable, seul un pour cent font des perles parfaites. Dans certaines variétés d'huîtres, on pose un noyau contre la coquille : c'est le mabé, une demi-perle enchâssée dans de la nacre. C'est Coco…

Continuer la lectureLa Perliculture.

Les automobiles “Météor”.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Philatélie thématique
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :24 février 2024
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Meteor était une marque d' automobiles proposée par Ford Motor Company du Canada de 1949 à 1976. La marque a été retirée pour les années modèles 1962 et 1963, lorsque le nom a été utilisé pour le Mercury Meteor vendu aux États-Unis. Elle succède à la Mercury 114, une Mercury du marché canadien basée sur la Ford , le nom « 114 » étant tiré de l'empattement de la voiture. Elle complétait la Mercury et offrait aux concessionnaires Mercury-Lincoln canadiens une voiture à vendre sur le marché à bas prix, contre la Pontiac canadienne . De même, les concessionnaires Ford canadiens proposaient la Monarch , une gamme de voitures basée sur les modèles Mercury, pour rivaliser avec l' Oldsmobile. Cela était dû à la structure des concessionnaires au Canada, où les petites communautés pouvaient n'avoir qu'un seul concessionnaire censé proposer une gamme complète de modèles dans les catégories de prix bas et moyen. De 1949 à 1959, Meteor se classait généralement au quatrième rang des ventes globales, derrière Chevrolet, Ford et Pontiac. Le Meteor initial de 1949 a été introduit le 25 juin 1948, au même moment où les séries Ford Deluxe et Custom étaient introduites dans toute l'Amérique du Nord et partageaient les nouvelles carrosseries, châssis et groupes motopropulseurs Ford pleine grandeur d'après-guerre,…

Continuer la lectureLes automobiles “Météor”.