Karl Gölsdorf, ingénieur et concepteur de locomotives.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :13 mai 2024
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Karl Gölsdorf (8 juin 1861-18 mars 1916) était un ingénieur et concepteur de locomotives autrichien. Karl Gölsdorf est né le 8 juin 1861 à Vienne, fils de Louis Adolf Gölsdorf. Dès son enfance, il fut initié à la conception de locomotives par son père, l'ingénieur en mécanique en chef ( Maschinendirektor ) de l' Imperial and Royal Southern Railway (kuk Südbahn). De 1880 à 1884, il fréquente le lycée technique de Vienne et obtient son diplôme avec distinction. En 1885, il rejoint la Wiener Maschinenfabrik (usine d'ingénierie de Vienne) en tant qu'ingénieur d'études. En 1889, il devient chef du montage pour la construction de locomotives. Le 1er novembre 1891, il rejoint le bureau d'études des chemins de fer autrichiens en tant qu'ingénieur adjoint et y commence son travail créatif. En 1893, il invente un système de démarrage efficace pour les locomotives composées. Jusqu'alors, les systèmes de démarrage des locomotives couramment utilisés en Autriche, avec ses lignes ferroviaires parfois exigeantes, ne permettaient pas de démarrer les trains de manière fiable. C'est également grâce à Gölsdorf qu'est née l'idée pratique selon laquelle un pas de chaudière plus élevé sur les locomotives à vapeur ne présentait pas de réels inconvénients. Un voyage d'étude en Angleterre…

Continuer la lectureKarl Gölsdorf, ingénieur et concepteur de locomotives.

Alfred de Glehn, ingénieur.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :13 mai 2024
  • Temps de lecture :14 min de lecture

Alfred de Glehn (15 septembre 1848 - 8 juin 1936), né à Sydenham en Angleterre, fut ingénieur en chef à la Société alsacienne de constructions mécaniques (SACM) de Mulhouse. Alfred de Glehn, né de parents germano-écossais (son père, Robert von Glehn, était né dans les pays baltes), développa industriellement, à partir de 1886, le procédé de double expansion de la vapeur (compoundage) dans les cylindres des locomotives, avec l'aide de Gaston du Bousquet, ingénieur à la Compagnie des chemins de fer du Nord. La locomotive à 4 cylindres ainsi créée fut produite en série dès 1890. Ses performances retinrent l'attention de divers réseaux. Les 221 Nord et Est eurent un large succès, dès 1901, auprès des réseaux français mais aussi de celui des Chemins de fer de l'État prussien (KPEV) qui en commanda 79 (série S7 construites par la SACM à Graffenstaden. Alfred de Glehn avait trois ans lorsque l'Exposition universelle de Londres s'était installée dans le parc de Sydenham ; le jeune Alfred, émerveillé par les machines agricoles présentées, rêva dès lors de devenir agriculteur. Toutefois, la famille étant très nombreuse et les ressources modestes, les parents ne purent acquérir de terres. Aussi, après les années d'école à Sydenham, et nanti d'une bourse, Alfred poursuivit les cours au King's College de Londres, où il fut…

Continuer la lectureAlfred de Glehn, ingénieur.

Air Afrique.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Philatélie thématique
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :13 mai 2024
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Air Afrique est le nom de plusieurs compagnies aériennes africaines successives, dont la plus ancienne remonte à 1926 et la plus récente a disparu en 2002. Air Afrique est d'abord le nom d'une compagnie fondée en 1926 et qui prend en 1928 le nom de Transafricaine. À l'initiative de l'État français est créée le 11 mai 1934 la Régie Air Afrique, dont l'objectif est de rationaliser l'exploitation des lignes aériennes des colonies françaises d'Afrique. Son exploitation débute le 7 septembre 1934 avec l'inauguration d'une ligne postale entre Alger et Niamey sur Bloch MB.120. Cette ligne est rapidement prolongée sur Fort-Lamy et le Congo et ouverte aux passagers le 27 avril 1935. Elle absorbe progressivement les Lignes aériennes Nord-africaines (LANA) créées en 1934, la Transafricaine de 1928 et le 1er janvier 1937 la Régie Malgache créée en 1934. Lorsque la Régie Air-Afrique manqua de Bloch MB.120 à la suite d’accidents, l’aéronautique militaire de l’Afrique-Occidentale française mit à disposition entre 1936 et 1937 deux de ses quatre appareils pour remplacer les accidentés. Mise en sommeil au début de la Seconde Guerre mondiale, elle rejoint la compagnie Air France en 1941. La plus récente Air Afrique est constituée le 28 mars 1961 par un accord liant onze états africains francophones. Cet accord résulte du constat qu'aucun de…

Continuer la lectureAir Afrique.