Juba II, roi de Numidie.

Juba II (en latin : Gaius Iulius Iuba2 ; en grec ancien : Ἰóβας, Ἰóβα ou Ἰούβας3) est un roi de Numidie de 30 à 25 av. J.-C. puis de Maurétanie, de 25 av. J.-C. à 23 ap. J.-C.. Outre son règne très réussi, il était un érudit et un auteur très respecté. Sa première épouse était Cléopâtre Séléné II, fille de la reine Cléopâtre VII d'Égypte ptolémaïque et du triumvir romain Marc Antoine. Juba II est le fils du roi numide Juba Ier. Après la défaite de son père face aux Populares, il est emmené à Rome comme otage par Jules César et recevra une éducation dorée et la citoyenneté romaine par César et Octavie, la sœur du futur empereur Auguste. Il règne à partir de 30 av. J.-C. sur la Numidie et est installé sur le trône de Maurétanie en 25 av. J.-C. Il prend pour capitale Iol, qu'il renommera Caesarea (actuelle Cherchell, en Algérie). La date de son mariage avec Cléopâtre Séléné n'est pas connue, mais celui-ci est attesté dès 20 av. J.-C. avec la mention de la reine sur certaines pièces de monnaie. Après la mort de Juba Ier, le royaume de Numidie est partagé par Octave (le futur Auguste). Ce dernier installe sur le trône Juba II. Plus tard, mettant fin au royaume numide, il propose à Juba II d'échanger ce qui reste de son royaume contre le trône de Maurétanie, qu’a laissé vacant la mort…

Continuer la lectureJuba II, roi de Numidie.

Juba Ier, dernier roi de Numidie.

Juba Ier (en berbère : ⵢⵓⴱⴰ ⴰⵎⵣⵡⴰⵔⵓ, Yuba amezwaru), né vers 85 av. J.-C., et mort à Zama en 46 av. J.-C., est le dernier roi de Numidie orientale (60-46 av. J.-C.). Il est le fils et successeur du roi Hiempsal II, et le père de Juba II, son successeur, roi de Maurétanie (52 av. J.-C.-23 ap. J.-C.). En 81 av. J.-C., son père Hiempsal II fut renversé ; peu après, Pompée fut envoyé en Afrique par Sylla pour le réinstaller sur le trône de Numidie : cela marqua le début d'une alliance entre Hiempsal - puis son fils Juba Ier à partir des années 60 av. J.-C. - et Pompée. Cette alliance se renforça durant la visite de Juba à Rome, quand Jules César l'insulta en tirant sa barbe pendant un procès durant lequel César défendait un client face au père de Juba, mais aussi en 50 av. J.-C., quand le tribun de la plèbe Curion proposa ouvertement que la Numidie soit vendue. En 49 av. J.-C., Juba rejoignit donc le camp du général romain Pompée déclaré hostile à Jules César. Juba Ier, dès son avènement, avait dû prendre les armes pour rétablir l'ordre dans les régions au Sud de son royaume après des insurrections populaires. En août 49 av. J.-C., César envoya Curion prendre l'Afrique aux Républicains. Trop confiant et tenant le gouverneur d'Afrique, Publius Attius…

Continuer la lectureJuba Ier, dernier roi de Numidie.

Jugurtha, roi numide.

Jugurtha (en berbère : Yugerṯen - ⵢⵓⴳⵔⵝⵏ, du berbère « il les a surpassés »), né vers 160 av. J.-C à Cirta — actuelle Constantine, Algérie — et mort en 104 av. J.-C. à Rome, est un roi numide. Il s'oppose durant sept ans à la puissance romaine entre 111 av. J.-C. et 105 av. J.-C, durant un conflit qui nous est connu sous le nom de « guerre de Jugurtha ». Jugurtha est le petit-fils du roi numide Massinissa, dont le tombeau se trouve à Cirta, actuelle Constantine en Algérie, et qui fut un grand allié de Rome durant les guerres puniques ; il reçut le titre d'« ami de Rome ». Son père est Mastanabal, frère de Micipsa, tandis que sa mère est une esclave concubine. Comme il s'agit d'un successeur potentiel — le fils légitime de Mastanabal, Gauda, étant maladif —, Micipsa, roi de Numidie à l'époque, veut se débarrasser de Jugurtha en l'envoyant en Hispanie (actuelle Espagne) combattre avec les troupes auxiliaires de l'armée romaine. Jugurtha se montre brave et courageux et les armées numides et romaines sont victorieuses lors du siège de Numance en 133 av. J-.C. Jugurtha se fait beaucoup d'amis à Rome (notamment le général Scipion Émilien) — non seulement grâce à sa valeur mais aussi, quand il le…

Continuer la lectureJugurtha, roi numide.