Le border collie.

Le border collie est une race de chien de troupeaux, originaire de la frontière entre l’Angleterre et l’Écosse. Partout dans le monde, ce chien de travail seconde les agriculteurs dans la conduite du bétail, notamment des moutons. Il est connu pour son intelligence et son obéissance.

Il est non seulement très intelligent – il est souvent cité comme le plus intelligent de tous les chiens domestiques – mais également très énergique, acrobatique et athlétique.


Le border collie est sélectionné à des fins pastorales depuis plus de deux siècles. On suppose que la race est issue de Pointer anglais et de Setter Gordon. Par la suite, le terme « collie » est devenu synonyme de chien de berger. La race est fixée en 1893 par l’étalon Hemp qui est considéré comme son ancêtre. Le border collie tire son nom de la région des Scottish Borders ou juste Borders (frontières) qui sépare l’Écosse de l’Angleterre, berceau de la race. Ce nom a été adopté dès 1915. Les premiers borders collies sont arrivés en France au début des années 1970.

Border collie, carte maximum, Australie, 20/02/1980.

Le border collie se distingue plus par ses excellentes aptitudes de chien de berger que par sa morphologie. Une spécificité française exige, contrairement aux pays d’Europe, qu’il se soumette à un examen dit « de confirmation ». Celui-ci se déroule sous la houlette d’un expert confirmateur. Cet examen de confirmation est un test d’aptitude à la conduite d’un troupeau. Afin que cet examen soit mené au mieux, le border collie est la seule race dont la confirmation a été déléguée au club de race par la Société centrale canine. La confirmation donne à la descendance du sujet la possibilité d’être inscrit dans le Livre des Origines français (LOF).

Dans les autres pays, coexistent généralement plusieurs livres des origines, à l’exemple de la Grande-Bretagne où le livre du Kennel Club (KC) répertorie les chiens d’exposition et de sport, et le livre de l’International SheepDog Society (ISDS) qui enregistre les chiens de travail. Un chien inscrit à l’ISDS peut d’office obtenir un pedigree KC. Par contre, un chien possédant un pedigree KC doit prouver son aptitude au travail sur troupeau pour être enregistré à l’ISDS, « au titre du mérite ». Les chiens peuvent donc avoir un double pedigree.

La confirmation n’est pas le sésame vers une reproduction raisonnée : la race, touchée par la dysplasie des hanches, ainsi que par des anomalies oculaires, doit voir ses sujets destinés à la reproduction tester. Par ailleurs, cette race est issue de sélection pour son aptitude au travail, on ne doit pas chercher à en faire le chien à la mode, et encore moins un chien de compagnie. Il est important de privilégier pour la reproduction des sujets ayant un réel instinct et de bonnes qualités naturelles au travail. De la même manière, on ne doit pas sélectionner ce sujet sur sa couleur, (la mode favorisant aujourd’hui les couleurs rares), ce qui conduirait des éleveurs à utiliser pour la reproduction des sujets à la qualité de travail moyenne.

Dans le Limousin, on appelle aussi les borders collies « chiens de Robert », en référence à Robert Christin, berger, éleveur et entraîneur de renom. Sur la base du jeu et de l’attention, les chiens arrivent à deviner et anticiper sa demande.

Comme tous les chiens, le border collie possède son propre caractère indépendamment de ses gènes. Il est souvent catégorisé comme étant le plus intelligent des chiens, ayant une vivacité d’esprit remarquable, apprenant vite. Souvent éduqué par le passé pour regrouper les troupeaux, il fait toutefois un excellent compagnon affectueux auprès de n’importe quel maître qui saura comprendre ses besoins.

Dans toutes les disciplines que l’on peut pratiquer avec un border collie, il convient de veiller à ne pas dépasser l’endurance de son chien : le côté volontaire peut conduire à l’épuisement total de l’animal, car il ne sait pas toujours s’arrêter : tant qu’il y a du travail, il y va.

L’activité de prédilection du border collie reste la garde et le déplacement des troupeaux — ovins, bovins, il écoute autant son maître pour les deux mais son dévouement est plus grand dans le premier cas (sur ovins) — où il peut exprimer pleinement ses capacités et donner libre cours à son instinct. Ardent travailleur, généralement docile mais sachant prendre des initiatives, très complice avec son maître, il possède une grande force : celle du « pouvoir de l’œil ». On dirait qu’il hypnotise les animaux sur lesquels il doit veiller. De ce fait, il travaille de manière très précise, généralement en douceur, même s’il sait aussi s’imposer par les crocs, si nécessaire. C’est le chien le plus utilisé pour le travail agricole, et c’est également la race la plus représentée dans les concours sur les troupeaux, quels qu’ils soient (« inter-race » ou « spécial Border »).

En Grande-Bretagne, on l’emploie aussi dans différents secteurs : police, douane, assistance, recherche dans les décombres. Il est polyvalent. C’est également la race la plus représentée au niveau international en agility.

Grâce à son extrême rapidité, sa souplesse, son gabarit et sa capacité d’apprendre, le border collie s’est taillé une large place dans les concours d’agility. Bien maîtrisé par un connaisseur de la race, il peut être un compétiteur redoutable. Mais il n’est pas à mettre entre toutes les mains : c’est un chien qui doit être éduqué en favorisant le calme, sans quoi il deviendra vite ingérable s’il est éduqué dans l’excitation.

Le Border Collie n’est pas un chien difficile à entretenir du point de vue hygiène et santé. Mais pour éviter les problèmes digestifs, il faut veiller à ce qu’il ne se dépense pas physiquement après avoir mangé.

Le Border Collie a besoin de gambader en permanence. L’idéal est de lui offrir un grand espace extérieur pour lui permettre de se donner à fond. Sinon, plusieurs sorties par jour le rendront heureux.

Le pelage doit être régulièrement brossé. Une brosse métallique dotée de bouts arrondis permettra de défaire les nœuds qui se forment dans le pelage. Un bain trimestriel est largement suffisant.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.