Juan Ramón Jiménez, poète.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :31 mai 2024
  • Temps de lecture :7 min de lecture

Juan Ramón Jiménez, né à Moguer, en Andalousie, le 23 ou 24 décembre 1881 et mort le 29 mai 1958 à San Juan, à Porto Rico, est un poète espagnol de la génération de 14, époux de l'écrivaine Zenobia Camprubí. Il a notamment développé l'idée de « poésie pure », à savoir une poésie d'inspiration platonicienne, habitée par un idéal supérieur de beauté et détachée de tout contenu idéologique, politique ou social. Jiménez se veut un poète du raffinement et de la nuance, soucieux de développer de nouvelles recherches esthétiques et rythmiques dans l'expression d'une douce mélancolie. Ses compositions sont par ailleurs dotées d'une large dimension musicale. Jiménez reconnaît le symbolisme français et les travaux de Rubén Darío, à l'origine du mouvement moderniste en Amérique latine, comme influences déterminantes pour son œuvre. Son récit poétique le plus célèbre est Platero y yo, sous-titré Elégie andalouse et dont l'édition intégrale parut en 1917. Opposant au régime franquiste, il s'enfuit à Porto Rico en 1939. Il y reçut le prix Nobel de littérature en 1956 alors qu'il vivait en exil avec d'autres figures marquantes de la Péninsule, telles que Pablo Casals et Francisco Ayala. Il naquit le 23 décembre 1881 au numéro 2 de la calle de la Ribera de Moguer. Il était le fils de Víctor Jiménez et de Purificación Mantecón, qui pratiquaient avec succès le commerce des vins. En 1887, ses parents s'installèrent dans une vieille maison…

Continuer la lectureJuan Ramón Jiménez, poète.

Charles Dawes, homme politique.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :31 mai 2024
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Charles Gates Dawes, né le 27 août 1865 à Marietta (Ohio) et mort le 23 avril 1951 à Evanston (Illinois), est un homme politique américain. Membre du Parti républicain, il est vice-président des États-Unis entre 1925 et 1929 dans l'administration du président Calvin Coolidge puis ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni entre 1929 et 1931. Il obtient le prix Nobel de la paix en 1925. Diplômé en droit à l'université de Cincinnati, il est admis au barreau et s'installe à Lincoln (Nebraska) en 1887. Il exerce par la suite diverses fonctions officielles dans la banque ou au département du Trésor. En 1902, il tente de se faire élire sénateur mais échoue. Durant la Première Guerre mondiale, il sert son pays au grade de général de brigade. Il agit notamment comme acheteur pour le corps expéditionnaire du général John Pershing en France. En 1921, il est nommé directeur du nouveau bureau du budget, puis, en 1923, il préside la Commission des réparations alliée et participe activement à la restauration et à la stabilisation de l'économie allemande (plan Dawes). Ce plan veut contribuer à la réorganisation des finances allemandes, avec l'aide de prêts américains, dans le but d'éviter l'effondrement immédiat de l'économie européenne. Les efforts de Dawes lui valent le prix Nobel de la paix en 1925. Le 5 novembre 1924, Charles Dawes est élu vice-président des États-Unis au côté du président Calvin Coolidge. Il…

Continuer la lectureCharles Dawes, homme politique.

Georg Wittig, chimiste.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :31 mai 2024
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Georg Friedrich Karl Wittig (16 juin 1897 à Berlin - 26 août 1987 à Heidelberg, Allemagne) est un chimiste allemand. Il a découvert une méthode de synthèse des alcènes à partir d'aldéhydes et de cétones, en utilisant des ylures de phosphore (la réaction de Wittig). Il obtint avec Herbert C. Brown le prix Nobel de chimie en 1979. Fils d'un artiste peintre et d'une musicienne, il fréquenta le Wilhemsgymnasium (lycée) à Cassel jusqu'à son Abitur et commence à étudier la chimie à l'âge de 19 ans à l'université de Tübingen. Il continue ses études à l'université de Marbourg à partir de 1920, travaillant auprès du professeur Karl von Auwers ; il obtient son doctorat le 7 mai 1923. La même année, il reçoit une place de Privatdozent (maître de conférence) à l'université de Marbourg. C'est à cette époque qu'il commence les travaux, qui le conduiront à obtenir l'habilitation à diriger des recherches en 1926. En 1930, année où il épouse Waltraut Ernst, il devient assistant principal puis, en 1932, professeur extraordinaire. La même année, il accepte également d'enseigner en parallèle à l'université technique Carolo-Wilhelmina de Brunswick. En 1937, il est recruté par le professeur Hermann Staudinger à l'université de Fribourg-en-Brisgau. En 1939, il reçoit la qualité de fonctionnaire et, en 1944, est titularisé en tant que professeur ordinaire à l'université de Tübingen. À partir de 1956, il est directeur de l'institut de chimie organique de l'université de…

Continuer la lectureGeorg Wittig, chimiste.