Niklas Lafrensen, dessinateur et peintre.

Niklas Lafrensen, dit « Nicolas Lavreince » ou « Lavrince », né le 30 octobre 1737 à Stockholm où il est mort le 6 décembre 1807, est un dessinateur et peintre à la gouache de portraits et d’histoire suédois.

Élève de son père, le miniaturiste suédois Niclas Lafrensen, dit le Vieux, Lavreince se consacra d’abord à la même discipline, avant de prendre, en 1771, le chemin de Paris, où il peignit de petits portraits à l’aquarelle et à l’huile.

Nommé, à son retour en Suède, en 1773, membre de l’Académie de Stockholm et peintre de la cour, il revint néanmoins à Paris en 1774, où il produisit, jusqu’à la Révolution, de nombreux dessins de style rococo destinés à servir de modèles à des graveurs, tout inspirés de l’esprit enjoué et plein de grâce de cette fin de l’Ancien Régime dans le genre de Lancret, Pater et Fragonard. Il a peint les figures dans les œuvres de Bellanger[Lequel ?]. Ces sujets tour à tour galants, enjoués, ou badins, ont été reproduits par une trentaine de graveurs contemporains, comme Benossi, François Dequevauviller, Nicolas de Launay, Helman, Bréa, Vidal, Heinrich Guttenberg, Mariage ou Pierron, et connurent un grand succès commercial à l’époque.

Oeuvre de Lafrensen, carte maximum, Paris, 18/03/1994.

De retour à Stockholm après 1791, il peignit des portraits, de petites scènes historiques et des fêtes galantes dont Les Offres séduisantes gravée par Delignon (vers 1800)

Voir aussi cette vidéo : (en anglais).

Sources : Wikipédia, YouTube.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *