Le millet.

Millet est un terme générique qui désigne en français plusieurs espèces de plantes de la famille des Poacées (graminées). Ce sont des céréales vivrières, à très petites graines, cultivées principalement dans les zones sèches, notamment en Afrique et en Asie. Elles sont souvent appelées aussi mil. Millet sans autre précision désigne souvent le millet commun, mais le millet le plus cultivé est le « millet perle ».

Moins exigeantes et plus rustiques que le sorgho, ces espèces sont bien adaptées aux zones tempérées ou tropicales sèches où la saison des pluies est brève.

Le sorgho, graminée céréalière et fourragère, est appelé aussi « gros millet » ou « millet indien ».

Étymologiquement, millet est un diminutif de mil, terme qui dérive du latin millium, nom de ces plantes en latin.


Vers 10000 av. J.-C. ont lieu des « révolutions néolithiques » en Chine. La culture du millet apparaît ainsi dans les bassins des fleuves Yangtsé et fleuve Jaune, notamment il y a 11 000 ans dans les sites de Nanzhuangtou et de Donghulin qui révèlent des grains de Setaria italica (Millet des oiseaux) et de Panicum miliaceum (Millet commun) retrouvés sur des outils de pierre et dans des poteries, ces plantes étant devenues les cultures céréalières traditionnelles dominantes en Chine. On a notamment retrouvé en 2005 des nouilles à base de millet datant de 2000 av. J.-C. à Lajia, dans la partie amont du fleuve Jaune.

Le millet a été consommé et cultivé, sans être domestiqué, par des chasseurs-cueilleurs puis des éleveurs en Libye durant la période du subpluvial néolithique (« Sahara vert »), de 7500 à 3000 av. J.-C.

La culture du millet se diffuse dans la région de la Mer Noire 5000 av. J.-C., au Japon 4000 av. J.-C. et en Corée 3500 av. J.-C.

Depuis l’Antiquité et jusqu’au Moyen Âge le millet a été consommé dans toute l’Europe méditerranéenne sous forme de bouillie ou de galette appelée milhàs en langue d’oc, mălai en roumain (qui a d’abord désigné la semoule de millet, avant de désigner celle de maïs), cruchade en Gascogne, mell en Poitou (notamment en Vendée), miglio en Italie, etc. Il a été remplacé par le maïs dans les cultures et l’alimentation depuis l’introduction de cette dernière céréale au XVIe siècle.

La production mondiale est estimée à 28 millions de tonnes (soit environ 1,5 % du total céréalier), dont 95 % viennent de l’Afrique et de l’Asie.

Dans les pays du Sahel, en Afrique de l’Ouest, le mil, culture vivrière importante pour la sécurité alimentaire de ces pays, représente souvent plus de 30 % de la production céréalière totale. Il s’agit généralement d’une culture extensive, pratiquée sans irrigation, ni engrais. Les rendements dans ces conditions sont très bas, compris entre 200 et 500 kg par hectare.

Dans les pays développés, le millet occupe une place très marginale, comme aliment des oiseaux de volière.

Il y a peu d’échanges au niveau du commerce international, la production étant le plus souvent autoconsommée.

Le millet est un aliment énergétique, nutritif, recommandé pour les enfants et les personnes âgées ou en convalescence.

 

Il est consommé surtout sous forme de bouillies et de galettes. La farine de mil devient rapidement rance et ne peut pas être conservée longtemps. Traditionnellement, le grain est pilé dans un mortier. De plus en plus, on mécanise cette préparation : le grain est alors passé dans une décortiqueuse et un moulin à farine, ce qui évite un travail laborieux et améliore la qualité de la farine. La teneur en protéines des différents mils, et leur qualité, se compare à celle du blé ou du maïs. Une des principales espèces de millet, l’éleusine a une teneur relativement élevée en méthionine, acide aminé qui fait souvent défaut dans les céréales tropicales.

Le millet contient un gluten dont la composition comprend notamment une protéine de la famille des prolamines, la panicine, à hauteur de 40 % .

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.