Ville de Matanzas (Cuba).

Matanzas est une ville portuaire et municipalité de Cuba, capitale de la province de Matanzas. Elle est située au bord d’une vaste baie, à 102 km à l’est de La Havane et à 40 km à l’ouest de la station balnéaire de Varadero. Sa population s’élevait à 143 706 habitants en 2004. Matanzas est appelée la « ville des ponts », dont dix-sept enjambent les trois rivières qui traversent la ville (Rio Yumuri, San Juan, et Canimar). Pour cette raison, elle est parfois nommée « la Venise » de Cuba.

Grande ville industrielle, elle est aussi le quatrième port mondial pour  l’exportation de sucre de canne.


Matanzas a été fondée en 1693 sous le nom de San Carlos y San Severino Matanzas à la suite d’un décret royal (« cédula réel »), publié le 25  septembre 1690, qui stipulait que la baie et le port de Matanzas seraient colonisés par trente familles venant des îles Canaries. Le nom de Matanzas ferait référence à une rivière homonyme où un combat entre Espagnols et Amérindiens aurait eu lieu en 1510, le mot matanzas signifiant littéralement en espagnol [les] massacres, selon une légende locale.

La région de Matanzas connut un développement rapide des plantations de canne à sucre durant la période coloniale. En conséquence, de nombreux esclaves africains furent importés pour fournir la main-d’œuvre nécessaire à cette activité, notamment pendant la première moitié du xixe siècle. On comptait ainsi 1 900 esclaves à Matanzas en 1792, soit environ trente pour cent de la population. En 1817, leur nombre était passé à 10 773, soit près de la moitié de la population totale. En 1841, Matanzas comptait 53 331 esclaves (62,7 %) et 104 519 selon les chiffres du recensement de 1859. Matanzas connut plusieurs insurrections d’esclaves, dont le complot d’Escalera en 1843. En

raison du nombre élevé à la fois d’esclaves et d’Afro-Cubains libres à Matanzas, le maintien des traditions africaines y est demeuré  particulièrement fort. En 1898, Matanzas fut le théâtre de la première action de la guerre hispano-américaine. La ville fut bombardée par la Marine  américaine le 25 avril 1898, au commencement de la guerre.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.